Institutions monétaires et stabilité de la monnaie

par Giuseppina Gianfreda

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Pascal Salin et de Dario Antiseri.

Soutenue en 2004

à Paris 9 en cotutelle avec Rome, Université Luiss-Guido Carli .


  • Résumé

    La thèse analyse trois régimes monétaires – banque centrale indépendante, liberté bancaire, "currency board" - du point de vue de la stabilité monétaire et propose un système de classification reposant sur trois critères: la présence d'une règle disciplinant la circulation monétaire; son caractère contraignant; la facilité de suspension de la règle grâce à la complicité du gouvernement. L'application de ces critères aux régimes considérés amène à des conclusions différentes par rapport à la littérature dominante. Par exemple: la banque centrale indépendante ne peut pas assurer la réduction du biais inflationniste, car elle ne repose pas sur un règle ex-ante, son succès dépendant de circonstances empiriques; la liberté bancaire repose sur une règle bien contraignante, le point faible étant la facilité d'intervention subreptice du gouvernement; le currency board non orthodoxe ne résout pas le problème de la crédibilité, comme le témoigne indirectement la crise argentine, causée par la restriction monétaire résultant de la décision d'augmenter la couverture des pesos.

  • Titre traduit

    Monetary institutions and monetary stability


  • Résumé

    Central bank independence, free-banking and currency board are analysed in this work from the perspective of monetary stability and a classification of monetary regimes is proposed which is based on three criteria: the existence of a rule governing the circulation of money; its effectiveness; the possibility of elusion thanks to political support. If these criteria are taken into account, conclusions can be reached which are in contrast with the mainstream literature. For example: the case for central bank independence does not rely on the theoretical literature on inflation bias, but is rather empirical; free banking does rely on a strict rule, its weakness being the possibility of informal political intervention; non orthodox currency board does not stabilize expectations, as indirectly witnessed by Argentina, where the crisis originated from monetary restriction due to the attempt to increase credibility by increasing the reserve/circulation ratio.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (164 p.)
  • Notes : Publication non autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliographie : p.151-163.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris-Dauphine (Paris). Service commun de la documentation.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.