La perception sociale du risque sociétal en Russie actuelle

par Natalia Rodionova

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Geneviève Vinsonneau et de Étienne Mullet.

Soutenue en 2004

à Paris 5 .


  • Résumé

    La présente recherche porte sur la perception du risque societal en Russie. Nous nous attachons à mettre en évidence les activités, les substances, les technologies et les situations sociales perçus, détectés par les citoyens russes comme "risquées" ; quels phénomènes de la vie sociale ou fait social ils définissent, aperçoivent et distinguent en tant que "risque". L'échantillon était composé de 800 participants russes recrutés sur la base du volontariat dont 400 personnes sont des habitants de Moscou. La deuxième moitié de l'échantillon, 400 participants habitent à Toula, ville provinciale russe qui se trouve à 300 km de la capitale. Par conséquent, la présente étude a examiné les données récentes sur la perception du risque collecté auprès de plusieurs échantillons russes. Nous avons aussi contrôlé l'âge, le genre et la formation des participants. Les hypothèses de travail étaient que (a) la perception du risque chez les russes devait tendre à être similaire à celles des pays de l'Ouest, (b) les changements de la perception du risque de 1990 à maintenant devaient être de la même ampleur parmi les russes vivant à Moscou que parmi ceux vivant en province, (c) il devrait y avoir des différences systématiques de genre, avec en général des femmes évaluant les risques plus fort que les hommes, et cette différence devrait être plus accentuée en province qu'à Moscou, et (d) des différences systématiques dues à l'enseignement devaient être présentes ; avec des personnes de formation technique percevant plus fortement les risques que les personnes de formation sciences humaines, et ces différences devraient être plus notables chez les jeunes que parmi leurs ainés. Ces hypothèses de travail ont été validées par les données. De surcroît, les jugement de risque montrent une structure de dimension 10 qui avait de fortes réminescences avec les facteurs déjà trouvés dans des études antérieures conduites en Europe. Cependant deux nouveau facteurs ont émergé comme spécifiques à l'actuelle Russie : Richesse ostentatoire et Influence étrangère. La présente recherche a produit des données pertinentes et intéressantes à analyser. D'un côté, au regard de la perception du risque sociétal les doutes des russes tendent a devenir similaires à ceux des européens de l'ouest. D'un autre côté nous avons constaté une très forte présence des items qui tirent vers le bas et reflètent une misère sociale importante.


  • Résumé

    The present study examined recent data on societal risk perception gathered from several russian samples. We try to highlight the activities, the substances and the technologies perceived by russians as "risky" ; which phenomena of the social life or social event they distingushed, defined, or saw as "risk". The sample consisted of 800 Russian people all volounteers with 400 of them living in Moscow. The second part of the sample, 400 people are from Tula, province city distant 300 km from Moscow. Consequently the current survey has studied recent data on risk perception gathered through several Russian samples. We also checked the age, gender and background of the participants. The working hypotheses were that (a) risk perception among the Russians tends to be similar to Westerner's risk perception, (b) the change in risk perception from 1990 to present day should be of the same magnitude among people living in Moscow and mong people living in distant parts of the country, (c) systematic gender differences should be present, with in general women assessing the risk higher than men, and thes e difference should be more accentuated in the distant provinces than in Moiscow, and (d) systematic educational differences should be present, with people trained in technical fields perceiving higher societal risks than people with training in humanities, and these differences should be more noticeable among younger people than among the elderly. These working hypothese were supported by the data. In addition, risk judgements showed a 10-dimension structure that was highly reminescent of factors already found in previous studies conducted in Europe. However, two new factors emerged as specific to the present day Russia : Ostensible wealth and Foreign influence. The present survey has delivered some accurate and interesting data to analyze. In one hand, regarding the societal risk perception, the concerns of Russians tend to become similar to those of western countries. In the other hand we noticed a strong quantity of entry level items which reflect the large social poverty.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (231 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 201-214

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes-Bibliothèque de psychologie Henri Piéron (Boulogne-Billancourt, Hauts-de-Seine). Service commun de documentation.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 8699
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.