Étude aérodynamique, fibroscopique, acoustique et perceptive des voyelles nasales du français

par Angélique Amelot

Thèse de doctorat en Phonétique

Sous la direction de Jacqueline Vaissière.

Soutenue en 2004

à Paris 3 .


  • Résumé

    Une étude aérodynamique, fibroscopique, acoustique et perceptive a été menée sur les voyelles nasales du français. Les résultats aérodynamiques montrent que la propagation du débit d’air nasal est plutôt progressive que régressive, cette tendance s’amenuise en parole spontanée. Les résultats fibroscopiques confirment que les mouvements vélaires commencent avant le début de la voyelle. Ils peuvent se terminer avant la voyelle nasale, notamment en parole spontanée. Les données aérodynamiques couplées aux données fibroscopiques suggèrent qu’il n’existe pas une ouverture vélaire précise pour laquelle l’air va passer dans le conduit nasal. Les données acoustiques montrent qu’il existe une corrélation entre le débit d’air nasal et le signal acoustique pour les voyelles [A~] et [E~], la corrélation entre le signal acoustique et les mouvements vélaires n'existe pas. Les résultats des tests de perception suggèrent que l’air nasal n’est pas l’indice principal pour discriminer la voyelle nasale.

  • Titre traduit

    An aerodynamic, fiberscopic, acoustic and perceptive study of the nasal vowels of French


  • Résumé

    Our research deals with an aerodynamic, fiberscopic, acoustic and perceptive study of the nasal vowels of French. The aerodynamic data show that the carryover of the nasal airflow (NAF) is more important than the anticipation. In spontaneous speech, we find less delay than in read speech. With the fiberscopic results, we confirm that the movements of the velum start before the onset of the vowel. In spontaneous speech, we found few items with a complete closure of velum before the offset of the vowel. The aerodynamic data together with the fiberscopic data show that there is no timing between the opening of the velopharyngeal port and the beginning of NAF. The acoustic data show a correlation between the acoustic signal and the beginning of NAF for two vowels ([E~] and [A~]). We do not find a correlation between the beginning of velar movements and the acoustic signal. The results of perception tests suggest that NAF is not the primordial feature to discriminate the nasal vowel.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2008 par [CCSD] à Villeurbanne

Étude aérodynamique, fibroscopique, acoustique et perceptive des voyelles nasales du français

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (242 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 220-227. Index

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Laboratoire Parole et Langage (Aix-en-Provence). Centre de documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T 04 AME
  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 8205
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.