La microscopie électrochimique à balayage : développement et applications

par Jérôme Chane Tune

Thèse de doctorat en Électrochimie

Sous la direction de Jean-Pierre Petit et de Christine Lefrou.

Soutenue en 2004

à Grenoble INPG .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Voulant se doter des outils les plus récents et les plus performant pour étudier la réactivité électrochimique locale de différents matériaux, le Laboratoire d'Electrochimie et Physico-chimie des Matériaux et des Interfaces (LEPMI) a décidé de se doter d'un microscope électrochimique à balayage (Scanning Electrochemical Microscopy ou SECM). Ce microscope à sonde locale avait été développé dès les milieu des années 1980 à partir des avancées scientifiques et techniques de la microscopie par effet tunnel et des ultra-microélectrodes. Le travail présenté porte sur la mise au point d'un dispositif de microscopie électrochimique à balayage, dispositif n'existant pas alors en France. Dans un premier temps, un procédé permettant de fabriquer des ultra-microélectrodes a, tout d'abord, été conçu. Dans un deuxième temps, une configuration de microscope ouverte et évolutive a été trouvée et mise au point. Dans un dernier temps, le microscope étant opérationnel, des expériences ont été menées sur en imagerie de réactivité de surface afin de définir les capacités de l'appareil. Puis, le microscope a servi à caractériser des électrodes de diamant plus ou moins dopé au bore et à procéder à des expériences de micro-fabrication (dépôt de cuivre et gravure sur arséniure de gallium dopé au zinc). Enfin, il a permis d'investiguer l'interface d'électrodes de diamant avec des molécules biologiques.

  • Titre traduit

    Scanning lelectorchemical microscope - development & applications


  • Résumé

    To obtain a powerful microscope to study the local electrochemical reactivity of various materials, the Laboratoire d'Electrochimie et Physico-chimie des Matériaux et des Interfaces decided to make its own Scanning Electrochemical Microscope (SECM). This local probe technique had been developed in the middle of the years 1980 with the scientific and technical advances in Scanning Tunneling Microscopy devices and ultra-microélectrodes. The work presents the development of a scanning electrochemical microscope which did not exist in France at that time. Initially, we devise a process to built ultra-microélectrodes. In the second time, an opened configuration of the microscope was found and developed. Then, t experiments were carried out to in image surface chemical reactivities in order to show the apparatus' capacities. Then, the microscope was used to characterise more or less boron-doped diamond electrodes and to carry out experiments of micropatterning (copper deposit and gallium arsenide's etching). Lastly, it allowed study the interface of diamond electrodes with biological molecules.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (220 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. en fin de chapitres

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Grenoble Alpes (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque et Appui à la Science Ouverte. Bibliothèque universitaire Joseph-Fourier.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TS04/INPG/0086
  • Bibliothèque : Université Grenoble Alpes (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque et Appui à la Science Ouverte. Bibliothèque universitaire Joseph-Fourier.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS04/INPG/0086/D

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2004INPG0086
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.