Organisation et évocation des connaissances sémantiques des concepts des domaines du vivant et du non vivant dans le cadre d'une approche épisodique de la mémoire

par Thierry Atzeni

Thèse de doctorat en Psychologie cognitive expérimentale

Sous la direction de Serge Carbonnel.

Soutenue en 2004

à Chambéry .


  • Résumé

    La question de l'organisation et de l'évocation des connaissances sémantiques est encore largement débattue actuellement. En nous basant sur les théories non abstractives de la mémoire (Hintzman, 1984), nous défendons l'idée que l'organisation et l'évocation des connaissances sémantiques des catégories du vivant et du non vivant, sont dépendantes d'un système de mémoire unitaire, ce dernier obéissant aux principes de fonctionnement des modèles épisodiques de la mémoire. En premier lieu, nous abordons la question de connaissances qui définissent les concepts des catégories du vivant et du non vivant (nous avons choisi les catégories des animaux et des objets). En utilisant une tâche de génération de propriétés (étude 3), nous montrons que les concepts du vivant – i. E. Les animaux – sont définis par une proportion plus importante de propriétés visuelles que non visuelles, ce qui n'est pas le cas pour les concepts du non vivant – i. E. Objets (Farah & McClelland, 1991). En second lieu, après avoir déterminé la composition des épisodes d'apprentissage des animaux et des objets, nous avons abordé la question de l'évocation des connaissances visuelles et non visuelles de ces concepts. Les conceptions non abstractives supposent que les connaissances évoquées sont différentes selon l'indice présenté en entrée. En manipulant le format de présentation (image ou mot) et le type de propriété à évoquer (visuelle et non visuelle) pour les animaux et les objets, nous montrons que l'évocation des propriétés non visuelles des animaux requiert un processus de réinjection (Hintzman, 1986). Enfin, dans une dernière étude, nous revenons sur la composition des épisodes d'apprentissage des animaux et des objets, en démontrant que certaines propriétés non visuelles – i. E. Représentant une utilité pour l'homme – sont, au même titre que les propriétés visuelles, des composantes primordiales des épisodes d'apprentissage des animaux.

  • Titre traduit

    Organization and retrieval of the semantic knowledge of the living and non-living concepts through an episodic view of memory


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : (2 vol.) 346 f.
  • Notes : Reproduction autorisée par le jury
  • Annexes : 534 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Savoie Mont Blanc (Chambéry). Service commun de la documentation et des bibliothèques universitaires. Sections Droit et Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Savoie Mont Blanc (Chambéry). Service commun de la documentation et des bibliothèques universitaires. Sections Droit et Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Savoie Mont Blanc (Chambéry). Service commun de la documentation et des bibliothèques universitaires. Sections Droit et Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Savoie Mont Blanc (Chambéry). Service commun de la documentation et des bibliothèques universitaires. Sections Droit et Lettres.
  • Non disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2004CHAML034
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.