Les léporidés dans la subsistance paléolithique du Sud de la France

par David Cochard

Thèse de doctorat en Sciences de la terre et de la mer. Préhistoire et Géologie du Quaternaire

Sous la direction de Françoise Delpech.

Soutenue en 2004

à Bordeaux 1 .


  • Résumé

    Il est généralement admis qu'en Europe circum-méditerranéenne, la fin du Paléolithique supérieur est marquée par une révolution dans le mode de subsistance; Celle-ci se matérialise par un élargissement de la diète en direction des petits gibiers, en particulier des léporidés (lapins et lièvres). Cependant, ce changement est-il réel dans le Sud de la France et, si oui, qu'elles en sont les implications socio-économiques et culturelles ? Pour obtenir des éléments de réponses à ces questions, il est primordial de connaître la représentativité des assemblages (origines et modifications). Une part importante de notre travail a donc consisté à établir un bilan critique des connaissances touchant ce domaine, puis à les enrichir par de nouveaux référentiels (tanière de renard,aire de Grand-Duc) et fossiles (mortalité accidentelle : Coudoulous II, les Ramequx). Les outils méthodologiques dégagés ont ensuite été appliqué sur trois séries archéologiques, les Canalettes (Paléolithique moyen), Bois Ragot et la Faurélie II (Magdalénien final). Ce travail atteste de la grande variété des séquences d'exploitation et met en évidence l'implication de ces animaux dans la gestion des ressources sur le territoire (stratégie provisionnelle et logistique). Enfin, l'étude de la représentation des léporidés dans les archéofaunes du Sud de la France confirme, quant-à-elle, l'intensification de la capture de ces petits gibiers à l'extrème fin du Paléolithique (Magdalénien final et Azilien). Toutefois, ce comportement cynégétique n'apparait pas comme un changement de grande ampleur mais comme étant en relation étroite avec la nature, la fonction et/ou le contexte de chaque habitat.

  • Titre traduit

    Leporids in paleotlithic subsistence of southern France


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 352 p.
  • Notes : Reproduction de la thèse autorisée
  • Annexes : Bibliogr. p. 306-332

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Sciences et Techniques.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : FTA 2810

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2004BOR12810
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.