L'oculistique dans le monde romain : textes et documents épigraphiques (1er-Ve s. apr. J.-C.)

par Muriel Pardon-Labonnelie

Thèse de doctorat en Histoire et cultures de l'Antiquité

Sous la direction de Jean-Yves Guillaumin.


  • Résumé

    D'après les textes et les inscriptions gravées sur des stèles funéraires et sur des cachets à collyres, le monde romain impérial assiste à l'apparition d'un nouveau métier, le métier d'oculiste. La laideur étant alors perçue comme un signe de perversité, les affections oculaires sont d'ordinaire réduites à leurs symptômes visibles ; celles qui défigurent les malades constituent même un facteur d'exclusion sociale. Les statuts professionnels et les conditions de travail des oculistes correspondent à des compétences inégales : la terminologie attestée par les textes témoigne parfois d'une ambition nosographique qui confine à l'érudition, mais elle est le plus souvent rudimentaire ; de même, malgré les découvertes hellénistiques, la connaissance de l'anatomie et de la physiologie oculaires reste généralement sommaire. Le raisonnement médical des praticiens, fondé sur l'analogie explicative, favorise ainsi la pratique de rituels magiques expérimentés dans les provinces de l'Empire romain

  • Titre traduit

    Oculistic in the Roman world. Texts and epigraphic documents (Ist - Vth century A. D. )


  • Résumé

    According to the texts and the inscriptions engraved on funerary monuments and on collyrium stamps, the world of Imperial Rome witnessed the rise of a new profession, namely that of the oculist. At the time, unattractiveness was perceived as a sign of depravity and consequently, ocular infections were usually assessed and treated solely in terms of their outward symptoms. In fact, symptoms that caused disfigurement could also make someone an outcast in society. The level of competence being different from one oculist to the next, their professional status and working conditions would vary. Proof of this lies in the terminology recorded in archives. Although the latter documents sometimes speak of an interest in nosography that is attuned to scholarly pursuits, references to a more rudimentary kind of ambition are more frequent. Similarly, despite Hellenistic discoveries, knowledge of ocular anatomy and physiology was generally incomplete. It follows that the medical reasoning upheld by practitioners, based on explanatory analogy, favoured rituals using magic that were experimented in the provinces of the Roman Empire

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vols. (541 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 399-493. Notes bibliogr. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 219345.1
  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 219346.2
  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 267779
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.