Conséquences de l'hypoxie chronique sur la fonction neuromusculaire

par Marion Faucher

Thèse de doctorat en Physiologie intégrée en conditions extrêmes

Sous la direction de Monique Badier.

Soutenue en 2004

à Aix-Marseille 2 .


  • Résumé

    Nous avons évalué les conséquences de l'hypoxémie chronique sur la fonction musculaire du diaphragme et d'autres muscles squelettiques. Des études ont été réalisées chez des insuffisants respiratoires chroniques, des greffés pulmonaires, des sujets sains entraînés à l'apnée, des animaux en hypoxie chronique. Une diminution de la force maximale des muscles squelettiques des patients hypoxémiques était observée. La ré-oxygénation transitoire ou permanente a permis de supprimer de manière temporaire ou durable ces différences. L'analyse de l'EMG au cours de l'exercice a montré que l'hypoxémie déprimait l'épargne musculaire, laquelle était restaurée par la ré-oxygénation. L'étude animale a contribué à préciser les effets spécifiques de l'hypoxie sur la fibre musculaire. Selon le type de muscle, des modifications des performances musculaires ont été constatées, corroborées par l'analyse histologique. Ces variations étaient principalement en faveur d'une transformation du muscle lent en un muscle plus rapide. L'analyse biochimique retrouvait chez l'homme et l'animal hypoxémiques une diminution du stress oxydatif à l'exercice. Ces travaux nous ont permis de mieux définir les effets spécifiques de l'hypoxémie chronique sur la fonction et le métabolisme musculaire. L'oxygénothérapie peut induire des modifications substantielles des fonctions musculaires

  • Titre traduit

    Consequences of chronic hypoxemia on neuromuscular function


  • Résumé

    We tried to evaluate the muscular consequences of chronic hypoxemia on peripheral and diaphragmatic muscles. We studied : Transient re-oxygenation of humans suffering from chronic obstructive pulmonary disease (COPD). Diaphragmatic function of patients with severe chronic respiratory failure before and after bilateral lung transplantation (BLT). Breath-hold training of healthy triathletes. Skeletal rat muscles after one-month hypoxemic period (10%). COPD patients had reduced force production, an attenuated " muscle wisdom " and a suppression of exercise oxidative stress. Our observations demonstrated the rapid reversibility of some effects of hypoxemia during transient re-oxygenation. Continuous re-oxygenation (BLT) led to normal diaphragmatic function. Regular training cycling program of healthy triathletes subjects suggested that the practice of breath-holding improved the tolerance to hypoxemia. Animal study allowed us to precise specific effects of chronic hypoxia on a slow and a fast muscle. Both contractile and histological properties of slow muscle shifted to fast muscle caracteristics. These studies clarify specific effects of chronic hypoxemia on function and muscular metabolism. We also observe that oxygenotherapy led to significant modifications in muscular function, which could have consequences on clinical practice

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 185 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr., 130 réf.

Où se trouve cette thèse\u00a0?