Etude de la régulation de l'expression du gène LAMA1 codant pour la chaîne α1 de laminine

par Silvia Angela Piccinni

Thèse de doctorat en Sciences

Sous la direction de Michèle Kedinger et de Patricia Simon-Assmann.

Soutenue en 2003

à Strasbourg 1 .


  • Résumé

    Les interactions épithélio-mésenchymateuses dans l'intestin sont médiées par les molécules de la lame basale (LB) dont les laminines (glycoprotéines hétérotrimériques constituées de chaînes a, b et g) sont des constituants ubiquitaires. Des travaux antérieurs associent la chaîne a1 de laminine (codée par le gène LAMA1) à la différenciation épithéliale mais aussi à la croissance tumorale. Durant le développement intestinal, la chaîne a1 est localisée à l'interface mésenchyme/endoderme, puis le long des villosités naissantes; dans l'organe mature, elle est restreinte à la LB sous-épithéliale du compartiment prolifératif des cryptes. L'objectif de ce travail était de caractériser le promoteur du gène LAMA1 murin et de déterminer les éléments de régulation intervenant dans le contrôle de son expression. Nous avons cloné et caractérisé 2kb en 5' du premier ATG de ce gène dépourvu de boîte TATA, localisé le site +1 de la transcription ainsi que des sites potentiels de régulation. L'analyse du promoteur dans les cellules intestinales Caco-2/TC7 a montré que (i) 90% de l'activité basale dépendent d'un site SP1 proximal sur lequel nous avons montré la fixation du facteur ubiquitaire SP1, (ii) un élément KLF fixant des facteurs de la famille Krüppel joue un rôle clef dans l'expression de LAMA1; en effet, deux facteurs intestin-spécifiques de cette famille (KLF-4/-5) ont des effets opposés (inhibition/activation) sur l'activité du promoteur, corrélant leur expression respective (villosité/crypte) à celle de la chaîne a1 dans l'épithélium intestinal. Nous avons de plus montré que l'activité du promoteur est stimulée par les glucocorticoi͏̈des et l'acide rétinoi͏̈que, facteurs différenciant et morphogène de l'intestin. Enfin, le TPA joue un rôle inhibiteur. Ainsi, l'activité transcriptionnelle du gène LAMA1 dépend d'un facteur ubiquitaire mais est modulable par des facteurs de transcription tissu-spécifiques ainsi que par des facteurs impliqués dans la différenciation intestinale

  • Titre traduit

    Characterisation and regulation of the 5' flanking region of the LAMA1 gene encoding the laminin α1 chain


  • Résumé

    Epithelial-mesenchymal interactions in the intestine are mediated by molecules of the basement membrane (BM), of which laminins, trimeric glycoproteins constituted of one a, b and g chain are ubiquituous components. Previous work pointed to a role of the laminin a1 chain (encoded by the LAMA1 gene) in epithelial differentiation but also in tumour growth in the intestinal tissue. During intestinal development, this chain is expressed at the interface of mesenchymal and endodermal layers, then in the BM of the developing villi. In the adult mouse intestine, its expression is restricted to the BM underlying the proliferative crypts. Our aim was to characterise the LAMA1 gene promoter and to determine regulatory elements responsible for its expression. We cloned and analysed a 2kb region upstream of the first ATG of this TATA-less gene, localised the transcription-start site as well as some potentially interesting regulatory elements. The analysis of this promoter in intestinal epithelial cells (Caco-2/TC7) allowed us to show that (i) 90% of its basal activity depend on a proximal SP1-site on which we demonstrated the fixation of the ubiquituous transcription factor SP1, (ii) a KLF element recognised by Krüppel-like factors plays an important part in the regulation of LAMA1 expression; indeed, two factors of the Krüppel family (KLF-4/-5) showing an intestine-specific expression (villus/crypt) play opposite roles on the promoter activity (inh/act), correlating their respective expression pattern to that of the a1-chain within the intestinal epithelium. We further showed that the LAMA1 promoter activity is stimulated by glucocorticoids and retinoic acid (differentiating and morphogenic factors of the intestine). Finally, we showed that TPA plays an inhibitory role. Our results underline that transcription of the LAMA1 gene depends on an ubiquituous transcription factor and is modulated by tissue-specific factors and factors involved in intestinal differentiation.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 191 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 109-130

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service des bibliothèques. Bibliothèque L'Alinéa.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Th.Strbg.Sc.2003;4249
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.