Étude comportementale et électrophysiologique des effets de contexte en reconnaissance des visages : implications théoriques pour les modèles à deux processus (familiarité et récollection)

par Fabrice Guillaume

Thèse de doctorat en Biologie

Sous la direction de Guy Tiberghien.

Soutenue en 2003

à Lyon 1 .


  • Résumé

    Étude de la reconnaissance des visages, à court et long terme, et de sa sensibilité au contexte. Les potentiels évoqués et les indicateurs comportementaux sont mesurés dans deux expériences. Une variante originale de la procédure de dissociation des processus permet le contrôle simultané des intentions du sujet (contexte de traitement) et de la modification sensorielle des visages (contexte perceptif). Les résultats montrent que les potentiels évoqués, frontaux et pariétaux, sont modulés par le contexte de traitement, le succès et la certitude de la reconnaissance. Ils sont dissociés par la nature de l'association visage-contexte et le contexte perceptif. Ces résultats marquent les limites de l'opposition classique entre les processus de familiarité et de récollection dans la reconnaissance des visages.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 285 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 375 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T50/210/2003/44bis
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.