Degas, Danse, Dessin de Paul Valéry : détours de la peinture

par Edwige Phitoussi

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Yves Hersant.

Soutenue en 2003

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    Tous les éléments, textuels et visuels, de DDD de Paul Valéry participent à une mise en scène de l'instabilité, déjouant les attentes du lecteur. Pour ce faire Valéry fait usage d'une rhétorique, souvent classique, qui sait s'adjoindre les ressources du figural. Confronté à leurs effets, le lecteur doit accepter la déroute comme principe de lecture. Cet effet d'égarement est renforcé par une matière textuelle et visuelle dynamique. DDD, échappant à la clôture et à l'inertie, exige une perpétuelle circulation du regard. Des temporalités coexistent. La capacité de transformation de DDD suscite une interrogation sur la ligne mimique, en relation avec la "formule pathique" warburgienne. Altérant la figure humaine, la mimique entraîne une réflexion sur l'informe, dont Degas et Valéry jouent selon les moyens de leur art.

  • Titre traduit

    Degas, Danse, Dessin by Paul Valery : painting's detours


  • Résumé

    Degas, Danse, Dessin by Paul Valéry can't fail to surprise the reader : all the elemnts, both textual and visual, actually take part in a production of instability. That is why everything works towards presenting a text which is very far from the most conventional formal and hermeneutic expectations. Valéry is writing here for the reader to choose his own rhythm, even if i/he is subtly led according to the author's design. The taste of polymorphism -structural, narrative but also using the text-picture relations- is quite effective. To rich is aim, Valéry sets up a singular rhetoric, knowing how to take advantage of the material means of the book, confirming its suspensive function. The ressources of the figural, bursting in the order of the discourse, have to be associated with the rhetorical means. Between rhetoric and figural, the reader has to accept to be disconcerted. Moreover, some formal flexibility - structural, thematic and metaphorical - holds one's attention : the animal reference, for instance, conveys the energy of the movement, embodied by the figure of a dancer. DDD favours a visual reading, like a polyptych. The look has to circulate, letting different coexisting temporalities, which give to the form a real power of transformation. The latter conveys a questionning about the virtues of gesture. From the "gesture line" of Degas as the "movement of life found in the Greeks time" to the pathic formula, after the warburgian terminology, a relation of closeness has to be considered. Distorting the human figure, the gesture leads to a reflexion on the undefined, interval between two forms, that Degas and Valéry use according to the means of their art.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (503 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f.417-429. Index

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2003-135
  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 12319
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.