Des conditions de possibilité d'une "modernité religieuse" : modèle protestant et les projets de réforme religieuse en Iran contemporain : affinités, emprunts et dépassement

par Sarah Mazinani Shariati

Thèse de doctorat en Sociologie du religieux

Sous la direction de Danièle Hervieu-Léger.

Soutenue en 2003

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    Depuis un siècle, le protestantisme constitue le modèle de références du courant de réforme en Iran. Dans la littérature de réforme religieuse, ce terme renvoyait à deux thématiques différentes, tout d'abord celui de "retour aux sources" et qui a alimenté un certain "fondamentaliste islamique" dans les pays musulmans, et d'autre part, l'idée de la "liberté du croyant". En Iran, durant trois périodes et de trois points de vue différents, on s'est intéressé au protestantisme comme une expérience historique, un modèle et un projet. Dans la première période, la référence au protestantisme est une référence non-religieuse. Mirza Fath 'Ali Akhundzâdeh est l'inventeur du terme "protestantisme islamique", ayant une approche purement instrumentaliste, cette référence est pour appuyer sa vue d'un islam adapté à la modernité. Dans la deuxième période, la réforme religieuse est présentée comme l'inévitable pour une réforme sociale et comme un projet. Cette période est marquée par le personnage et l'oeuvre de Shari'ati. La troisième période commence après 10 ans d'expérience d'un Etat religieux, dans les années 70, et durant cette période, on constate un retour au protestantisme cette fois sous un angle théologique. Aujourd'hui deux courants caractérisent la réforme religieuse en Iran, le fondamentaliste et le libéralisme. Toutefois le seul courant qui est connu sous le label "protestantisme islamique", le courant shari'atien, se caractérise par son approche social et tout en se référant explicitement au modèle protestant, appelle à l'examen de son expérience historique et à son dépassement.

  • Titre traduit

    The conditions of possibility religious modernity : the protestant reformation as a model in iranian religious reform movement


  • Résumé

    In the contemporary islamic history, religious reform has been pre-occupied with the experience of "reformist protestantism". And clearly this has been reflected in the work of the leaden iranian reformists. In Iran, the protestantism movement as a social project has had three different historic periods, and viewed from three distinct perspectives. First period, non-religious (secular) protestantism. The term "islamic protestantism" was first coined by Mirza Fathali Akhondzadeh. What he meant by that concept, was the removal of most religious practice, limiting islam to principles of ethics. The second period, religious reform presented as social reform: in this period, "protestant reform" was increasingly interpreted in a wider scope, aspiring to create a springboard for a more meaningful social-historic "reform" project. This intellectual project initiated [and actualized] by Dr. Ali Shariati, was a discourse that addressed a wider "historic-protestantism". The third period, theological approach: since the 1970's, the concept of "religious intellectual" (in terms of Shariati dicourse) and its relationship to the sources that have been translated/reflected include hermeneutics, critical narrative of relevant and hotly debated. However, the significant experience of religious rule would not allow us to conceive of protestantism as 'one-project', or 'one-interpretation'. As in christian protestantism, currently two diverse views of religious reform, "fundamentalist" and "liberalist", that are competing. Yet, Shariati's discourse, a critical analysis of 'reform', and with emphasis on social critic of the process had intended to transcend other models of "islamic protestantism".

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (384 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p.349-384

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2003-54
  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 12960
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.