Interactions de la protéase spécifique et d'anticorps developpés chez des patients atteints de maladie de Willebrand sévère avec le facteur Willebrand

par Hélène Tout

Thèse de doctorat en Vaisseaux, hémostase, coagulation

Sous la direction de Jean-Pierre Girma.

Soutenue en 2002

à Paris 11 .

Le président du jury était Dominique Meyer.

Le jury était composé de Dominique Meyer, Anne-Marie Fischer, Claudine Mazurier-Dehaine, Pierre Marche.

Les rapporteurs étaient Anne-Marie Fischer, Claudine Mazurier-Dehaine.


  • Résumé

    Le facteur Willebrand (VWF) est une glycoprotéine multimérique qui joue un rôle essentiel dans le phénomène d'adhésion et d'agrégation plaquettaire. Dans ces mécanismes, les formes de VWF de haut poids moléculaire (HPM) sont les plus efficaces sur le plan hémostatique. Ln vivo, la taille des multimères est régulée de manière physiologique par une protéase spécifique (VWFCP). La maladie de Willebrand (VWD), maladie hémorragique la plus fréquente, est caractérisée soit par un défaut quantitatif partiel (type 1) ou total (type 3) soit par un défaut qualitatif (type 2). Afin de mieux comprendre les mécanismes physiopathologiques associés à la VWD, ce travail en deux parties a été réalisé. Un premier volet de ce manuscrit rapporte la caractérisation d'anticorps (Ac) anti-VWF développés chez des patients atteints de VWD de type 3, polytransfusés. A cet effet un ensemble d'outils méthodologiques a été développé. Nos résultats montrent que les Ac sont tous de type lgG. Ils sont préférentiellement dirigés contre l'extrémité N-terminale du VWF. Ils se distinguent entre eux par leurs propriétés fonctionnelles. La seconde partie de ce manuscrit a été consacrée à l'étude du rôle de la VWFCP dans l'expression de la VWD de type 2. Une méthode originale d'estimation de l'activité enzymatique a été développée et nous l'avons appliquée pour caractériser la stabilité de divers VWF recombinants (rVWF) mutés à la VWFCP. Les mutations sélectionnées ont été identifiées chez des patients atteints de VWD de type 2. Nos résultats montrent qu'à basse force ionique la plupart des mutations modifient la structure tertiaire du VWF la rendant sensible à la protéolyse. Dans les conditions physiologiques (0, 15 M NaCI), cette sensibilité se corrige et permet de rendre compte des caractéristiques du VWF plasmatique des patients. La stabilité à la VWFCP des rVWF mutés de type 2M, 2A-Iike et Vicenza, semblable à celle du rVWF sauvage est compatible avec la présence des multimères de HPM dans le plasma. La sensibilité très augmentée des rVWF de type 2A corrobore l'absence des formes de HPM dans le plasma. Enfin, de manière intéressante, la sensibilité augmentée des rVWF de type 28 montre que la perte des multimères de HPM, in vivo, n'est pas uniquement due à la fixation aux plaquettes mais provient également d'une protéolyse accrue.


  • Résumé

    Von Willebrand factor (VWF) is a multimeric glycoprotein playing a major role in platelet adhesion and aggregation. The highest molecular weight (HMW)multimers are the most efficient in haemostasis. Ln vivo, the size of the circulating multimers is physiologically regulated by a specifie protease (VWFCP). Von Wilebrand disease (VWD), the most common bleeding disorder, is characterized by a partial (type 1) or total (type 3) lack of VWF or by its qualitative (type 2) abnormality. This study was performed to better understand the pathophysiologic mechanisms associated with VWD. The first part concerns the characterization of anti-VWF antibodies (Ab) developed in polytransfused patients with type 3 VWD. Our data showed that ali Ab were lgG. They preferably recognized the N-terminal region of VWF. They were distinct in their functional properties. The second part investigates the proteolytic susceptibility to VWFCP of recombinant VWF (rVWF) with mutations responsible for various patients' type 2 VWD. This stùdy used an original method developed for measuring VWFCP activity. Our results showed that in low ionie strength buffer almost ali mutations led to an increasing rate of proteolysis demonstrating that mutations modified the tertiary structure of VWF. Lncreasing the salt concentration at physiologie level led to a significant slowing down of all hydrolysis. Sensitivities of mutated rVWFfitted with characteristics of the corresponding patients' VWF. A gain of stability to VWFCP was observed in type 2M, 2A-Iike and Vicenza rVWF, which raised to that of wild­ type (WT)rVWF. This result was in agreement with the normal multimeric pattern of the plasma VWF from patients. Type 2A mutants still exhibited a much faster degradation, which corresponded to the lack of large circulating molecular forms in plasma. Type 28 rVWF had a stability intermediate between type 2A and WT rVWF. Thus, we concluded that the loss of HMW multimers in type 28 VWD could be due to either platelets' adsorption or higher proteolysis of VWF.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (133 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p.117-133

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Saclay (Le Kremlin-Bicêtre, Val-de-Marne). Service Commun de la Documentation. Section Médecine.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TD/2002T020
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 6004
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.