L'écriture de la critique musicale dans la presse française : 1820-1870

par Emmanuel Reibel

Thèse de doctorat en Littérature comparée

Sous la direction de Pierre Brunel.

Soutenue en 2002

à Paris 4 .


  • Résumé

    Malgré un lent processus de spécialisation, la critique musicale demeure polymorphe tout au long du XIXe siècle. Écrivains ou musiciens, dilettantes ou journalistes, tous s'interrogent sur une activité menacée par de nombreux obstacles. Par réaction, ils l'investissent d'une mission utopique et tentent de définir des méthodes de jugement impartiales, voire scientifiques. Mais dans la pratique, à côté d'une approche rationnelle par " écoles " nationales, leurs jugements résultent toujours d'une approche sensible s'enracinant dans une esthétique de l'effet. De là découlent trois modalités d'écriture que la critique ne cesse de métisser : un puissant modèle rhétorique (dû à ses finalités didactiques et " judiciaires "), assoupli par le cadre journalistique du feuilleton, lui-même ouvert à une poétique métaphorique (résultant de cette esthétique de l'effet, qui engage à dire la musique plutôt qu'à l'analyser).

  • Titre traduit

    The writing of music criticism in French newspapers : 1820-1870


  • Résumé

    In spite of a slow process of specialisation, music criticism remained polymorphous throughout the 19th century. Writers or musicians, dilettantes or journalists - all reflected on an activity which was threatened by numerous obstacles. As a form of reaction, they invested this activity with a utopian mission and attempted to define unbiased, even scientific methods of judgement. Actually, along with a rational approach based on the different national "schools", judgements always resulted from a sensitive approach which was rooted in the aesthetics of effect. Hence, three modes of writing that musical reviews ceaselessly blended : a powerful rhetorical model (due to their " judicial " purposes), softened by the frame of their publication in instalments, a frame which was itself open to a metaphorical form of poetics (resulting from the aesthetics of effect, which encouraged people to tell rather than analyse music).

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (563 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 523-542. Index

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque de Sorbonne Université. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 5369

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 5995
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.