Plans d'organisation du discours : les connecteurs en français et en roumain

par Doina-Paula Cucu Spita

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Valentina Agrigoroaiei et de Michel Charolles.

Soutenue en 2002

à Nancy 2 en cotutelle avec l'Université de Iasi .


  • Résumé

    Si l'on prend en compte les évolutions récentes de la recherche linguistique, on constate que le débat porte moins sur la conception que l'on se fait de la grammaire que sur celle que l'on se fait des processus mentaux qu'elle implique. C'est dans cette optique générale que le travail "Plans d'organisation du discours. Les connecteurs en français et en roumain. " s'inscrit. Après avoir tracé le chemin qui relie les projets grammaticaux-textuels des années 70 aux modèles instructionnels des dernières décennies parallèlement à l'évolution des concepts de "cohésion" et de "cohérence", l'auteur choisit de s'occuper des connecteurs. Un tour d'horizon assez général sur les principales études théoriques qui leur sont consacrées débouche sur une définition essayant d'intégrer les deux dimensions propres à cette classe de morphèmes : l'hétérogénéité catégorielle et l'homogénéité fonctionnelle. A partir du troisième chapitre le travail se propose d'analyser le fonctionnement du connecteur français "mais" et de ses correspondants en roumain s'appuyant sur le test de la traduction. Quel est le schéma de sens du connecteur français ? Mais de ses équivalents roumains ? Jusqu'où va la relation d'équivalence ? Autrement dit, le roumain passe par les mêmes opérations de pensée que le français ? - voilà les questions que l'auteur essaie de clarifier. La dernière partie reprend une discussion déjà lancée au sujet des systèmes de scolarité et de leurs interactions. Les connecteurs interagissent à l'intérieur de la séquence dont ils font partie, mais ils interagissent en même temps, comme l'analyse le prouve, avec d'autres plans de l'organisation discursive. Celle-ci comporte un jeu de régulations qui, sans être déterministes, produisent, lors de la mise en texte, des effets de convergence et de divergence à même de renforcer ou, au contraire, d'inhiber l'action des instructions instanciées.

  • Titre traduit

    Discourse organization plans : the connectors in romanian and in french


  • Résumé

    Recent developments in language research focus not so much on traditional grammar as on the examination of the mental processes the use of language implies, direction approached in the research " Discourse organization plans. The connectors in french and in romanian ". After outlining the itinerary from the grammar-textual projects of the 1970's to the instructional models of the last decade in parallel to the evolution of the concepts of " coherence " and " cohesion ", the author confining this research only to connectors. The overview of the main theoritical or experimental studies concludes with a definition of connectors which does justice to the two particular features of this class of morphemes : categorical heterogeneity and functional homogeneity. From chapter 3 onwards, this study focuses on the discovery of the system of dicursive solidarity represented by connectors through a sequence of practical applications on " mais " and its correspondents in romanian, by means of translation test. What would then be the primary instructional nucleus of the french connector ? And that of its romanian equivalents ? Up to what point can one speak of an equivalence relationship ? In other words, does romanian follow the same mental operations as french ? - These are the questions the author tried to answer. The last part relaunches the discussion with respect to solidarity systems and their interactions. The connectors interact within the sequence they are part of but they also interact with other levels of discourse organization. What follows is a conventionalized game which, far from being deterministic, produces textual convergence or divergence effects that reinforce or decrease the various instructional effects.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (290 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 277-289 p.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la Documentation et de l'Edition. Bibliothèque universitaire Lettres et sciences humaines.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : LN 002/28
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.