La géohistoire des mines de fer de Lorraine

par Valérie Zanetta

Thèse de doctorat en Géographie humaine et économique

Sous la direction de André Humbert.

Soutenue en 2002

à Nancy 2 .


  • Résumé

    Le but de cette thèse était d'étudier l'évolution du paysager minier lorrain, du XIXe siècle à nos jours. Mais avant tout, j'ai tenu à montrer l'impact de l'activité minière sur ce paysage. Aussi, afin de mieux le connaître j'ai choisi de commencer mon travail par un inventaire du paysage actuel, en définissant les différentes parties qui le composent, le but étant ici d'en avoir une vue d'ensemble. Afin de mieux comprendre quelle a été l'évolutiion de ce paysage j'ai décidé d'adopter une méthode chronologique. Ainsi, ma seconde partie est-elle consacrée à l'évolution de cette partie de la Lorraine. J'ai tenté d'expliquer quel était le paysage originel et ce qu'il est devenu. Effectivement, à la fin du XIXe siècle le paysage de la Lorraine était principalement agraire. Le minerai de fer était déjà connu mais il ne s'gissait pas encore de la minette lorraine. La découverte de cette dernière allait bouleverser le paysage et faire de la région une des régions industrielles les plus importantes de France et d'Europe. Peu à peu le paysage s'est transformé en un véritable paysage industriel avec ses cités minières et ses bâtiments de surface. Mais, à la fin des années soixante l'activité minière a connu un déclin progressif dû à la concurrence d'autres pays comme la Suède ou le Brésil qui possédaient des mines à ciel ouvert. Les coûts de production y étant moins élevés la France préféra y acheter son minerai. Peu à peu toutes les mines de Lorraine fermèrent leurs portes faisant de la Lorraine une région sinistrée. Dans ma dernière partie je me suis demandé quel héritage cette exploitation minière avait laissé au sein du paysage lorrain. En fait il reste très peu de traces, les plus évidentes étant les cités minières, pratiquement les seuls témoins d'une époque à jamais révolue. Les bâtiments miniers de surface n'ont jamais été nombreux et ceux qui subsistent abritent aujourd'hui de petites industries. Les autres emplacements miniers sont pour la pluaprt devenus des friches sur lesquelles les communes tentent d'attirer de nouvelles activités, ce qui est très difficile depuis les effondrements miniers de 1996/97. Finalement il est très surprenant qu'une activité économique si importante, qui a fait de la Lorraine une des régions industrielles les plus importantes de France et d'Europe, ait eu un impact si faible au niveau paysager.

  • Titre traduit

    The geohistory of Lorraine's iron mines


  • Résumé

    With this thesis, I have studied the evolution of Lorraine's mining landscape, from the nineteenth century to present day. But before all, I wanted to show the impact of mining on this landscape. In order to get to know it, I chose to start my work with an inventory of the present landscape, by defining the different parts which make it up. The only goal was to see what the present landscape looked like. In order to understand better what the evolution of this landscape has been, I decided to adopt a chronological process. My second part recounts all the evolution of this part of Lorraine ; I explained what was the original landscape and what it became with the beginning of the mining. Actually, at the end of the nineteenth century, the landscape of Lorraine was mainly agricultural. The iron ore was already known in Lorraine in the last centuries but it was a different type. The discovery of this iron ore was going to disrupt the landscape which became one of the most famous mining iron and steel regions of Europe. Little by little the landscape really became a mining landscape with the houses of the workers and the mining fittings on the surface. Unfortunately at the end of the sixties the mining work declined because of the competition from other countries like Sweden, Brazil or Mauritania, which had some open cast iron mines. The cost of production was lower and France preferred to buy its iron ore from these countries. Then, all the iron mines stopped their working and he mining Lorraine became a " disaster " region. In my last part I wondered what has become of the surface weren't important and only a few buildings still exist, which are now occupied by some small craft companies, the other mining places becoming industrial wastelands where the different mining cities try to attract new activities, which is very difficult, especially since the mining collapses which affected the landscape again. Finally we can say tha it is realyy amazing that such an important economic activity which made Lorraine one of the most important industrial regions of France and Europe, had such little impact on the landscape.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (331 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 326-331

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la Documentation et de l'Edition. Bibliothèque universitaire Lettres et sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : LN 002/19
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.