Mécanismes de contrôle de la neurogenèse in vivo dans la voie olfactive de mammifère adulte

par Sylvian Bauer

Thèse de doctorat en Sciences

Sous la direction de Emmanuel Moyse et de François Jourdan.

Soutenue en 2002

à Lyon 1 .

Le jury était composé de Emmanuel Moyse, François Jourdan.


  • Résumé

    Mes travaux de thèse ont visé à identifier les messages extracellulaires contrôlant in vivo la neurogenèse qui persiste chez les mammifères adultes dans la voie olfactive. Au niveau de l'épithélium olfactif, j'ai utilisé conjointement le modèle in vivo de la bulbectomie (ablation du bulbe olfactif, déclanchant séquentiellement l'apoptose des neurones sensoriels puis la stimulation mitotique de leurs progéniteurs, une approche biochimique (RT-PCR semi-quantitative et western-blot) et l'étude d'une souche de souris knock-out, pour démontrer que la cytokine (Leukemia Inhibitory Factor) est indispensable à la prolifération post-lésionnelle des progéniteurs neuronaux, sans qu'elle semble intervenir en conditions basales. Par RT-PCR in situ, le LIF est détecté dès 8 heures post-lésion dans les neurones sensoriels qui vont mourir par apoptose. Ainsi, cet exemple montre d'une part que des cellules induites à entrer apoptose peuvent émettre un signal mitogène paracrine pour initier leur propre remplacement et d'autre part que des mécanismes peuvent différer entre une réaction post-lésionnelle et la situation physiologique normale, ce qui présente un grand intérêt pour les recherches sur le cancer et la thérapie cellulaire. Au niveau du bulbe olfactif, j'ai montré en collaboration avec l'Institut de Recherche Pierre Fabre que le blocage des récepteurs alpha-2-noradrénergiques entraîne une augmentation de neurogenèse ainsi qu'une réduction d'apoptose, sans induire de variations dans la zone sous-ventriculaire (ZSV). De façon intéressante, un agoniste des mêmes récepteurs ne provoque aucun effet dans le bulbe olfactif, mais induit une diminution de prolifération et d'apoptose dans la ZSV. Ces résultats indiquent que la neurotransmission noradrénergique contribue au contrôle de la neurogenèse chez l'adulte par la mise en oeuvre de processus cellulaires distincts, et que l'apoptose constitue un des mécanismes de contrôle de la neurogenèse adulte.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (219 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 176-219 et notes bibliographiques dans chaque article

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2002LYO10055
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.