Faire et défaire le mai͏̈s en Europe (XVe-XXe siècle : L'histoire sans fin

par Maryse Carraretto

Thèse de doctorat en Ethnologie et anthropologie

Sous la direction de Claudine Vassas.

Soutenue en 2002

à Paris, EHESS , en partenariat avec Centre d'anthropologie (Toulouse) (autre partenaire) .


  • Résumé

    Arrivé à Séville en 1493 en provenance d' Amérique, le mai͏̈s, du fait de son étrangeté, est tout d'abord relégué dans les jardins domestiques et botaniques. Face au blé, céréale chrétienne par excellence, le mai͏̈s jouit d'une mauvaise réputation qui ne le quittera guère au fil des époques successives si bien que chaque rencontre avec de nouvelles variétés - mai͏̈s hybride, mai͏̈s transgénique apparaît comme la répétition d'une adoption difficile. Les controverses sur son origine et la multiplicité des dénominations qui lui sont attribuées révèlent le statut de plante étrange et étrangère qui lui est conféré. Nourriture animale, aliment de famine, il faudra attendre la fin du XVIIIe siècle pour qu'elle retrouve son nom d'origine et soit promue au rang de céréale à part entière. Des préjugés subsistent, mais la plante s'impose et acquiert dans certaines régions une place privilégiée. La réussite du procès d'intégration se traduit par des pratiques multiples au sein desquelles le mai͏̈s est fortement anthropomorphisé. L'arrivée du mai͏̈s "hybride" dans les années 50 suscite à nouveau des craintes similaires à celles suscitées par l'introduction de la plante quelques siècles plus tôt. Elle introduit aussi une rupture en modifiant les pratiques culturales, les usages alimentaires et le statut symbolique de la plante. La création du mai͏̈s s'écarte désormais de l'espace domestique, devient l'oeuvre de techniciens hautement qualifiés. Au fil des années cependant, ces variétés "hybrides", adaptées au sol français, sont devenues des variétés "traditionnelles". Aujourd'hui, la question de l'origine du mai͏̈s suscite toujours la controverse tandis que l'arrivée d'un mai͏̈s génétiquement modifié réactive les vieilles peurs liées à l'altérité de cette plante. Ainsi du premier mai͏̈s au mai͏̈s "hybride", du mai͏̈s "hybride" au mai͏̈s génétiquement modifié, une même histoire se répète et se rejoue, sous des modes différents, avec des paliers, des seuils et des discontinuités, des ruptures et des reprises.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (280 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Médiathèque du musée du quai Branly - Jacques Chirac.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH 82
  • Bibliothèque : Campus Condorcet (Aubervilliers). Grand Equipement Documentaire.
  • PEB soumis à condition

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire Lettres et Sciences humaines (Montpellier).
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 8489
  • Bibliothèque : Médiathèque du musée du quai Branly - Jacques Chirac.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : MF-2174
  • Bibliothèque : Campus Condorcet (Aubervilliers). Grand Equipement Documentaire.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.