Activite anti-mycoplasmique de peptides membranotropes et d'anticorps diriges contre des lipoproteines membranaires

par NATHALIE JEHAN

Thèse de doctorat en Biologie

Sous la direction de HENRI WROBLENSKI.

Soutenue en 2001

à Rennes 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les mollicutes constituent un groupe de bacteries pathogenes pour l'homme, les animaux et les vegetaux. Ils sont caracterises par un genome de tres petite taille, une enveloppe sans paroi, un metabolisme simplifie et un spectre d'hote etroit. Les mycoplasmoses respiratoires des animaux d'elevage sont des maladies chroniques affectant principalement porcins, bovins, caprins et volailles. Elles sont responsables de pertes economiques significatives dans les pays producteurs. La lutte contre les mycoplasmes constitue donc un enjeu important et implique des innovations dans les techniques de depistage, les vaccins et l'antibiotherapie. En fait, l'eradication des mycoplasmoses necessite de poursuivre et d'approfondir les recherches sur, notamment, les antigenes de surface et les nouveaux antibiotiques. Les travaux realises au cours de cette these sont de nature fondamentale et s'inscrivent dans le contexte defini ci-dessus. Les objectifs poursuivis etaient la purification et la caracterisation de lipoproteines membranaires de mycoplasma mycoides ssp. Mycoides sc (un mycoplasme pathogene pour les bovins) et l'etude de l'activite anti-mycoplasmique d'anticorps anti-lipoproteines et de peptides membranotropes. L'analyse du proteome de m. Mycoides ssp. Mycoides sc par electrophorese bidimensionnelle a permis de cibler plusieurs lipoproteines membranaires dont les composants majoritaires lp36, lp42 et lp65. Nous avons purifie lp36 et lp42 par chromatographie liquide a haute performance (hplc) en conditions non denaturantes et lp65 par electrophorese micropreparative en conditions denaturantes. D'autre part, nous avons ameliore de facon significative la methode de purification par hplc de la lipoproteine lp67 (pmga) de m. Gallisepticum, un mycoplasme pathogene pour les volailles. Le sequencage partiel des proteines purifiees indique que lp65 est en fait lppb dont la sequence du gene est decrite dans la litterature. En revanche, lp36 et lp42 sont des proteines nouvelles. L'analyse et la comparaison des sequences publiees de lp67 de m. Gallisepticum et lppa, lppb et lppq de m. Mycoides ssp. Mycoides sc, predisent que ces lipoproteines sont toutes des antigenes de surface ancres dans la membrane par lipoylation d'une cysteine n-terminale. Nous avons confirme la localisation cellulaire de lp36, lp42, lp65 et lp67 par attaque proteolytique. Enfin, nous avons construit des iscoms (complexes immunostimulants) en utilisant comme immunogenes des lipoproteines membranaires. Ceci offre la possibilite d'evaluer les potentialites de vaccins mono- ou multicomposants modernes contre les deux especes de mycoplasmes etudiees. Les anticorps anti-membrane ou anti-lp67 inhibent tres efficacement la croissance de m. Gallisepticum et leur activite bactericide est amplifiee par le complement. Dans les memes conditions, les anticorps anti-membrane sont beaucoup moins actifs sur m. Mycoides ssp. Mycoides sc et les anticorps monospecifiques anti-lp36, lp42 ou lp65 semblent sans effet. Ceci suggere un effet protecteur de la capsule de galactane de ce mycoplasme. La meillitine du venin d'abeille et l'alamethicine d'origine fongique sont deux peptides membranotropes possedant une activite bactericide contre m. Gallisepticum et m. Mycoides ssp. Mycoides sc. Leurs concentrations minimales inhibitrices sont sensiblement plus fortes que celles d'antibiotiques classiques. En revanche, leur effet bactericide est tres rapide et leur efficacite essentiellement independante de la concentration cellulaire. La resistance des mycoplasmes aux dermaseptines d'amphibien confirme que ces bacteries sont beaucoup plus sensibles aux peptides membranotropes d'origine microbienne qu'a ceux produits par les animaux (vertebres et invertebres) ou les vegetaux.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 102 p.
  • Annexes : 176 ref.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences et philosophie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TA RENNES 2001/45
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.