L'autorégulation chez Hume

par Éléonore Le Jallé

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Didier Deleule.

Soutenue en 2001

à Paris 10 .


  • Résumé

    La nature humaine telle que Hume nous la présente peut être envisagée comme un système autorégulé. Telle serait la signification de ce que Hume nomme « l'inventivité » de la nature humaine, une inventivité qui n'est pas seulement le propre du vivant mais la marque d'une espèce douée d'une puissance d'artifice. De nombreux principes de la nature humaine s'avèrent, en effet, capables de se réorienter spontanément à chaque fois que leur direction primitive menace l'équilibre ou la survie du système. Au cceur du système « de l'entendement », l'imagination agit comme un pivot régulateur. A l'origine d'emportements parfois intempestifs, elle est aussi une source de régularisation et de stabilisation. Cette faculté est surtout le sujet d'une remarquable logique vitale, seule capable de préserver la vivacité du jugement lorsque l'excès de régularité de la logique stricte menace de le suspendre ou de l'exténuer. Le système des passions quant à lui engendre, grâce au changement de direction spontané de « l'amour du gain » (passion inventive s'il en est), un système de conventions et d'artifices lui aussi caractérisé par l'autorégulation. Etant donné que Hume, notamment grâce à son analyse de la convention, donne à voir une harmonisation concertée des intérêts qui ne se confond pas selon nous avec une pure « harmonie involontaire », sa pensée politique peut se caractériser comme un constructivisme autorégulé. L'autorégulation est aussi le propre de la science de la nature humaine. Puisque la science de l'homme est Nature humaine, la même autorégulation qui caractérise cette dernière doit aussi caractériser le « vrai système », dont les principes s'identifient ainsi aux principes mêmes de son objet. L'écriture philosophique n'est pas, dès lors, autre chose qu'une tendance capable, comme toute propension, de changer de direction lorsque sa meilleure satisfaction l'exige.

  • Titre traduit

    Self-organization in Hume's philosophy


  • Résumé

    Human Nature, as described by Hume, may be characterized as a self-organized system. Such is the meaning of the « inventivity » of this species. Many principles of human nature are able to change their own direction whenever this change is required by the sability or the preservation of the whole. Within the system « of the Understanding », the imagination is a kind of regulating faculty, which is able to control and to correct its own disordered propensities. This faculty maintains a vital logics which preserves judgment whenever formal logics threatens to suspend or to destroy it. Thanks to the spontaneous change of direction of a particularly inventive passion, i. E. « the love of gain », the natural system of the passions gives rise to an artificial system of institutions ; also a self-organized system. Self-organization may be applied to the science of Human Nature. Since Human Nature is the science of Man, the principles of the science are equal to the principles ot the object of the science, and self-organization characterizes both of them. Thus, the philosophical writing process turns out to be nothing but a propensity, which is able to change its own direction, while increasing its own satisfaction.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2005 par Presses universitaires de France à Paris

L'autorégulation chez Hume


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (418 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 410-416. Index

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Nanterre. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 01 PA10-165
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2005 par Presses universitaires de France à Paris

Informations

  • Sous le titre : L'autorégulation chez Hume
  • Dans la collection : Pratiques théoriques
  • Détails : 1 vol. (IX-331 p.)
  • Notes : Réimpression : 2016.
  • ISBN : 2-13-053699-9
  • Annexes : Bibliogr. p. 329-[332]. Notes bibliogr.
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.