Lien entre intermédiation financière, politique et croissance économiques

par Kalidou Diallo

Thèse de doctorat en Économie

Sous la direction de Thierry Chauveau.

Soutenue en 2001

à Paris 1 .


  • Résumé

    L'objet de cette thèse est d'étudier les mécanismes par lesquels les intermédiaires financiers favorisent la croissance économique d'une part, et, d'autre part, d'analyser les effets des politiques économiques sur l'efficacité de l'intermédiation financière. En s'appuyant sur les modèles de croissance endogène et plus particulièrement ceux à générations imbriquées, notre analyse montre que l'intermédiation financière favorise la croissance économique à long terme principalement par une meilleure allocation des ressources. Nous proposons également deux modèles d'équilibre général pour analyser le lien entre intermédiation financière et croissance endogène en liaison avec les politiques économiques, qu'il s'agisse de la politique monétaire ou de la politique budgétaire. Le résultat principal de nos analyses est qu'il peut exister la possibilité d'équilibres multiples dans l'interaction entre intermédiation financière et politique économique ; il peut notamment apparaître un équilibre bas traduisant l'inadaptation des politiques économiques avec une intermédiation financière efficace, et, inversement, un équilibre haut décrivant la situation où les politiques économiques autorisent une meilleure allocation des ressources financières et donc une croissance économique plus rapide. L'analyse théorique de cette thèse s'étend également au débat opposant les partisans et détracteurs de la libéralisation financière. Ici, nous passons essentiellement en revue les principaux arguments théoriques en faveur ou en défaveur de la répression financière, en mettant un accent particulier sur le cadre d'analyse de MCKinnon/Shaw et sur les questions d'optimum de la répression optimale en liaison avec le financement du déficit budgétaire de l'Etat. Cette thèse traite également les aspects empiriques et pratiques du lien entre intermédiation financière, politique et croissance économiques. II s'est agi d'abord d'évaluer la robustesse du lien de long terme entre développement financier et croissance économique en utilisant la technique de co-intégration en données de panel. D'un point de vue pratique, nous avons d'abord procéder à un examen critique des principales expériences de libéralisation financière en Asie, en Amérique du Sud et en Afrique. Ensuite, nous avons effectué deux études de cas approfondies en Afrique subsaharienne (le Ghana et la Guinée) afin d'illustrer les enchaînements dynamiques entre politiques menées et réformes d'une part, et développement financier et économique d'autre part.

  • Titre traduit

    The relationship between financial intermediation, economic policy and growth


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 262 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 252-262

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Pierre Mendès France (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.