Pauvreté et exclusion : analyse et mesures

par David Clément

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Catherine Sofer.

Soutenue en 2001

à Orléans .


  • Résumé

    Cette thèse est consacrée à l'étude de la pauvreté. Elle analyse, dans sa première partie, les critères de distinction entre pauvres et non pauvres. Mesurer la pauvreté suppose d'identifier les personnes pauvres et d'évaluer l'état de pauvreté d'une situation donnée. Identifier les personnes ou les ménages pauvres permettra de mieux cibler les programmes de lutte contre la pauvreté. De la même manière, une évaluation de l'état de pauvreté du pays à une date précise facilitera les comparaisons temporelles et spatiales de la pauvreté. L'idendification des pauvres ou la construction d'un indice de pauvreté peut se faire en suivant plusieurs voies comme l'approche monétaire, l'approche subjective ou encore l'approche directe en terme de biens de consommation. Chacune de ces approches possède ses propres avantages et limites. A la lumière de ces réflexions, une analyse multi-dimensionnelle de la pauvreté semble donc nécessaire dès lors que l'on cherche à rendre compte des évolutions du phénomène de pauvreté. Notre analyse empirique du phénomène de pauvreté est menée dans la deuxième partie et tente, essentiellement, de déterminer dans quelle mesure les théories économiques analysées dans la première partie permettent d'apporter des réponses quant à l'analyse de la pauvreté sur des catégories particulières de ménages français. On constate, en particulier, en France, que les familles monoparentales et les travailleurs à temps partiel sont plus sensibles au risque de pauvreté. Nous avons, pour conclure, confronté la réalité empirique du système de redistribution français aux théories récentes de la justice sociale qui allient égalitarisme et prise en compté de la responsabilité individuelle EN PARTICULIER, EN FRANCE, QUE LES FAMILLES MONOPARENTALES ET LES TRAVAILLEURS A TEMPS PARTIEL SONT PLUS SENSIBLES AU RISQUE DE PAUVRETE. NOUS AVONS, POUR CONCLURE, CONFRONTE LA REALITE EMPIRIQUE DU SYSTEME DE REDISTRIBUTION FRANCAIS AUX THEORIES RECENTES DE LA JUSTICE SOCIALE QUI ALLIENT EGALITARISME ET PRISE EN COMPTE DE LA RESPONSABILITE INDIVIDUELLE.

  • Titre traduit

    Poverty and exclusion : analysis and measures


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 259 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 241-252

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université d'Orléans. Service commun de la documentation. Section Droit, Economie et Gestion.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : D 02-727
  • Bibliothèque : Université d'Orléans. Service commun de la documentation. Section Droit, Economie et Gestion.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de la Manufacture des tabacs.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : GM1171-2001-2
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.