Simulation de l'influence de la propulsion plasmique sur la charge électrostatique d'un satellite en milieu magnétosphérique

par Olivier Chanrion

Thèse de doctorat en Mathématiques appliquées

Sous la direction de Frédéric Poupaud.

Soutenue en 2001

à Marne-la-vallée, ENPC .


  • Résumé

    Les métaux lourds contaminant les boues et les sols coexistent à la fois sous forme dissoute et sous forme particulaire. La complexité de la composition de ces milieux rend leur traitement par les techniques existantes partiel, long et/ou coûteux. Dans ce mémoire, l'application du froid artificiel est envisagée comme une technique de traitement des boues et des sols contaminés par des métaux lourds susceptible d'appréhender l'ensemble de la pollution. Son principe consiste à appliquer un gradient thermique au milieu pollué de sorte qu'un front de solidification se meuve dans une seule direction, et rejette les polluants métalliques sous leurs formes dissoutes et particulaires dans la phase non solidifiée. Des expériences sont menées à petite échelle sur des milieux modèles. Une boue polluée modèle est une suspension d'argile (montmorillonite sodique) diluée contenant un métal lourd(zinc ou plomb). Un sol pollué modèle est un empilement poreux (billes de verre ou grains de sable) saturé par une boue polluée modèle. Les résultats obtenus montrent clairement la faisabilité de l'application du froid artificiel au traitement des milieux contaminés par des métaux lourds. Ces résultats originaux mettent de plus en évidence l'influence du pH, de la nature des polluants métalliques, des concentrations relatives en métaux lourds et en argile, de la matrice poreuse, sur l'efficacité de cette technique.

  • Titre traduit

    Electrostatic charging simulation of a spacecraft using plasmic propulsion in magnetospheric environment


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (244 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 38 réf.

Où se trouve cette thèse\u00a0?