La mémoire auditive humaine : psychophysique et neuroimagerie fonctionnelle

par Sylvain Clément

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et médicales. Neurosciences et Pharmacologie

Sous la direction de Laurent Demany.

Soutenue en 2001

à Bordeaux 2 .


  • Résumé

    Ce document apporte de nouvelles données pour la compréhension du système mnésique sensoriel qu'est la mémoire auditive. Les résultats expérimentaux présentés s'articulent autour de trois questions : 1. La mémoire auditive est-elle monolithique ou existe-t-il au contraire des modules mnésiques spécialisés dans la rétention d'un attribut sonore à l'exclusion d'autres attributs sonores ? Les expériences 1 et 2 montrent que l'on oublie plus rapidement l'intensité des sons que leur hauteur tonale. Ce résultat s'accorde bien avec un modèle d'organisation modulaire de la mémoire auditive : la hauteur tonale semble pouvoir être retenue dans un module qui be retient pas l'intensité. 2. Le fait de focaliser son attention sur la trace mnésique d'un son parmi d'autres, ou d'un attribut sonore parmi d'autres, permet-il de mieux retenir ce sur quoi l'attention est focalisée ? Les expériences 3 à 7 suggèrent qu'il faut répondre négativement à cette question, et donc que la rétention auditive est largement "automatique" (alors que, par contre, la perception auditive elle-même dépend de l'attention). 3. Le fait de focaliser son attention sur la perception et la rétention d'un attribut sonore donné se traduit-il par l'activation de régions corticales spécifiques de cet attribut ? L'expérience 8 n'est pas parvenue à le démontrer. Des régions corticales spécifiquement activées par la focalisation de l'attention sur un attribut parmi d'autres ont été trouvées chez chaque sujet, mais sans aucun recouvrement d'un sujet à l'autre. Les résultats de cette expérience semblent cependant clarifier l'organisation fonctionnelle du cortex préfrontal latéral.

  • Titre traduit

    Human auditory memory : psychophysics and functional neuroimagery


  • Résumé

    This document provides new data relating to auditory sensory memory. The reported experiments were concerned with three questions : 1. Is auditory memory a monolithic system or is it a compound system including memory modules that are specialised in the retention of a particular sound feature ? Experiments 1 and 2 demonstrate that the loudness of a sound is more rapidly forgotten than its pitch. This result suggests that pitch can be retained in a memory module which cannot retain loudness. 2. Is selective attention able to improve the retention of a sound (or a sound feature) among other sound features) ? Experiments 3-7 suggest that the answer is negative. Whereas auditory perception can be affected by selective attention, auditory retention seems to be largely "automatic". 3. Is the focussing of attention on a given sound feature associated with the activation of cortical areas specific to this feature ? Experiment 8 failed to support this hypothesis, mainly because of inter-subject variability in activation loci. However, the obtained data appear to clarify the functional organisation of the lateral prefrontal cortex.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 138 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 126-137

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque des Sciences du Vivant et de la Santé - Josy Rieffers.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : CMTB 2001-905

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2001BOR28905
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.