Réalité, déception, narcissisme dans "Les Fleurs bleues" de Raymond Queneau et "Histoire" de Claude Simon

par Taban Elahi

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Jean-Claude Lieber.

Soutenue en 2000

à Tours .


  • Résumé

    Le XXe siècle a vu les grandes valeurs de la modernité s'affaiblir puis s'effondrer. Tous les idéaux et toutes les certitudes étant remis en question, un malaise profond envahit les sociétés occidentales dans les décennies qui suivent la deuxième guerre mondiale. Sur le plan littéraire, de nombreux ouvrages reflètent cette situation, et les œuvres formalistes semblent ne pas échapper à la règle. Ainsi, dans "Les Fleurs bleues" et "Histoire", le sentiment d'échec et d'impuissance est particulièrement dominant. Se mouvant dans un monde instable et chaotique et écrasé par l'histoire, l'individu n'y a aucune prise sur les choses. Son destin est d'autant plus tragique que toutes ses tentatives pour améliorer sa condition avortent. Cet individu dont toutes les relations se déroulent aussi sous le signe de l'insuccès est, par ailleurs, aux antipodes du sujet volontaire, libre et agissant des romans antérieurs à la seconde guerre. Avec ses tendances narcissiques, cet antihéros passif et replié sur lui-même annonce surtout l'avènement d'une ère nouvelle, celle de la fin des idéologies et de l'émergence de l'individualisme total.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (325 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 303-323 (252 ref.)

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Tours. Service commun de la documentation. BU Tanneurs.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.