Dire <> ou penser l'homme apres l'an 2000. Les defis et les chances d'une anthropologie theologique pour demain.

par WOJCIECH CIESLA

Thèse de doctorat en Sciences des religions

Sous la direction de RUDOLF SCHMITZ PERRIN.

Soutenue en 2000

à l'Université Marc Bloch (Strasbourg) .


  • Résumé

    La place de la theologie pour parler de l'homme (et a l'homme) d'aujourd'hui est a repenser avant tout dans le cadre de la theologie fondamentale. Sa clarification semble etre possible uniquement a partir de la juste place de l'anthropologie theologique au sein de la theologie et en face d'autres sciences dont l'objet est l'homme. L'approche theologique contemporaine de la problematique relative a l'homme necessite une capacite de dialoguer avec d'autres sciences et cela dans le cadre le plus large. Cela exige de l'anthropologie theologique de revoir son langage et ses realisations symboliques - ce qui ne peut se faire qu'au profit d'une approche plurielle et ouverte au futur qu'on semble ignorer quasi totalement. Penser l'homme de cette maniere signifie donc l'apercevoir dans l'horizon dans lequel il baigne et qui est une realite complexe. C'est tout d'abord le voir se pencher sur sa propre realisation dans la liberte, confrontee a tout ce qui menace l'existence humaine - que ce soit par la mort dite naturelle ou par l'agir propre de l'homme sur lui-meme (en l'occurrence sur son propre corps), dote d'une dignite ayant sa source principale dans le fait d'etre une creature voulue et aimee par son createur. L'homme ne peut pas etre compris uniquement a partir de son existence individuelle mais il doit etre toujours considere comme un etre social qui se realise dans les relations multiples de la societe d'une grande complexite. La societe en question, dont le progres et le developpement sont les mots - cles, lui permet de vivre son identite humaine a des niveaux differents (ycompris dans la dimension d'une realite artificielle qu'il cree aux moyens de la technique informatique et de communication) et de decouvrir ses possibilites et ses capacites, quelquefois a caractere destructif. Dans ce meme cadre, l'homme est amene a reconnaitre la grande responsabilite qu'il porte par rapport a lui-meme mais aussi pour l'avenir humain de l'ensemble de l'humanite. Il est indispensable pour l'anthropologie theologique de demain de ne pas negliger dans son discours sur l'homme sa relation a la nature. C'est un element constitutif de la comprehension (ou plutot du rapprochement de cette comprehension) de son essence car l'union symbiotique de l'homme et de la nature ne se limite pas a une cohabitation de deux donnees relevant de deux ordres opposes (ou du moins completement


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 304 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 118 ref.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.