Cellules parathyroïdiennes humaines pathologiques en culture : rôle du calcium, du calcitriol, du phosphate et d'un agoniste partiel du récepteur du calcium (NPS R-467) sur la sécrétion d'hormone parathyroïdienne et la prolifération cellulaire

par Marie-Cécile Corrèze

Thèse de doctorat en Biochimie et biologie moléculaire. Option : Endocrinologie et interactions cellulaires

Sous la direction de Tilman Drueke.

Soutenue en 2000

à Paris 11 .

Le président du jury était Bernard Rossignol.

Le jury était composé de Bernard Rossignol, Martial Ruat, Annick Julienne-Moukhtar, Michèle Lieberherr.

Les rapporteurs étaient Martial Ruat, Annick Julienne-Moukhtar.


  • Résumé

    La PTH, sécrétée par les cellules parathyroïdiennes, est un des facteurs majeurs de l'homéostasie du métabolisme minéral. L'hyperparathyroïdie secondaire (HPT IIo) est une des conséquences majeures de l'insuffisance rénale chronique (IRC) avec une augmentation de la sécrétion de PTH et une hyperplasie du tissu parathyroïdien. Les conséquences de l'HPT II0 étant nombreuses, l'ablation chirurgicale des glandes hyperplasiques devient inévitable en cas d'échec du traitement médical. C'est pourquoi, il est d'un intérêt clinique primordial de rechercher les causes de l'HPT IIo. In vivo l'hypocalcémie, la rétention phosphorée et la baisse du taux de calcitriol sont impliqués aussi bien dans la stimulation de la synthèse de PTH que dans celle de la prolifération des cellules para thyroïdiennes. Cependant, les relations étroites in viva entre ces trois facteurs ne permettent pas de déterminer s'ils agissent de façon indépendante ou non sur les cellules parathyroïdiennes. Devant l'absence d'une lignée de cellules parathyroïdiennes stable, nous avons mis au point un modèle de culture de cellules parathyroïdiennes humaines hyperplasiques provenant de malades en IRC atteints d'HPT IIo. Résultats : Nous avons caractérisé ce modèle de cellules en culture en montrant qu'elles conservaient l'expression du récepteur du calcium (RCa) ainsi que leurs spécificités fonctionnelles. Nous avons montré que le Ca2+ et les phosphates stimulaient la prolifération alors que le 1,25(0H)2D3 et le calcimimétique NPS R-467 (agissant sur le RCa) exerçaient des effets d'inhibition. Nous avons également montré que les phosphates avaient un effet biphasique sur la sécrétion de PTH alors que le Ca 2+ et le calcimimétique NPS R-467 inhibaient la sécrétion. Perspectives : Notre modèle permettra in vitro : - de caractériser les mécanismes de transduction impliqués dans la réponse de ce tissu à différents agents. - de tester de futures molécules destinées entre autre à une application thérapeutique de l'HPT II0, tant sur le plan de la sécrétion de PTH que sur celui de la prolifération cellulaire.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. ([38]-105 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 85-105 (282 réf.)

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sud (Le Kremlin-Bicêtre, Val-de-Marne). Service Commun de la Documentation. Section Médecine.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TD/2000T025
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 1423
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle médecine et odontologie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PARIS 11 KREMLIN BICETRE_2000_no_T025
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.