Forme et nature comparées de la caricature dans les romans anglais et français du XIXe siècle

par Monique Le Meur Jegou

Thèse de doctorat en Littérature générale et comparée

Sous la direction de Jean Bessière.

Soutenue en 2000

à Paris 3 .


  • Résumé

    Art qui exagere a partir du reel, la caricature se differencie du grotesque. C'est un art, en effet, que de resumer d'un trait un etre ou une situation a l'idee que l'on veut exprimer. La caricature est un langage double qui scelle sa signification par le mot d'esprit. Ses intentions sont donc satiriques. Caricaturer dans quel but ? d'abord pour rire. Et aussi pour montrer, denoncer, accuser. A l'origine, la caricature est graphique, jeu avec les formes, pour s'opposer au beau a la renaissance. Litterature et peinture usent du meme langage, symboles, allegories, emblemes, dont s'accommode le langage double de la caricature. William hogarth (1697-1764) reste le modele des relations de sens verbal et visuel. Charles dickens (1812-1870), william. Makepeace thackeray (1811-1863) en angleterre, guy de maupassant (1850-1893), gustave flaubert (1821-1880) en france, caricaturent les memes maux. Les themes de la caricature restent traditionnellement politiques et sociaux. Dickens et thackeray sont impregnes de la satire graphique de leur temps. Maupassant et flaubert sont les heritiers du realisme et du naturalisme que rejette avec horreur l'angleterre. L'art, aux yeux des contemporains, doit etre moral. La fantaisie de dickens lui permet de caricaturer pour faire rire. Thackeray voile ses sarcasmes d'ironie comme flaubert. Maupassant se contente de demontrer. Le realisme est une convention, l'illusion de la representation du reel dont fait partie la caricature.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 392 f
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse\u00a0?