L'art des trinitaires en Europe : XIIIe-XVIIIe siècles

par Jean-Luc Liez

Thèse de doctorat en Histoire de l'art

Sous la direction de Michel Bur et de François Pupil.

Soutenue en 2000

à Nancy 2 .


  • Résumé

    L'ordre des trinitaires naquit à la fin du XIIe siècle sous l'impulsion de deux hommes, Jean de Matha et Félix de Valois. Il connut une rapide expansion en France et en Espagne principalement avant de se scinder en trois branches à la fin du XVIe siècle. Chargé du rachat des esclaves chrétiens en terre d'Islam, les trinitaires eurent le souci constant de s'intégrer au sein des populations qu'ils encadrèrent. L'ordre fut supprimé progressivement dans la plupart des pays européens, entre la fin du XVIIIe et la première moitié du XIXe siècle. Les édifices et oeuvres d'art commandées par les trinitaires durant leur très riche histoire souffrent souvent d'un manque de notoriété. L'architecture est révélatrice de la volonté manifestée par les trinitaires de se fondre dans le paysage local. En témoignent les nombreux emprunts décoratifs aux expressions artistiques vernaculaires. Il existe une seule exception : la magistrale intervention de Borromini au couvent romain des trinitaires déchaussés espagnols, Saint-Charles-aux-Quatre-Fontaines. L'étude iconographique des images produites par les trinitaires révèle une création artistique ancrée dans la tradition tout en étant adaptée au langage propre de l'institution. Enfin, cette étude permet de compléter la biographie et le catalogue d'artistes réputés et de révéler l'existence de maîtres, quelques fois trinitaires, tombés dans l'oubli.

  • Titre traduit

    The art of the trinitarian order in Europe : XIIIst-XVIIIst centuries


  • Résumé

    The trinitarian order was born at the end of the twelth century thanks to Jean de Matha and Félix de Valois. This order quickly spread especially in France and in Spain, and then it split up in three groups at the end of the sixteenth century. The trinitarian were in charge of the ransom of the Christian captives in the islamic territories. They always cared for joining with the populations they looked after. In most of the european countries, the order was gradually removed between the end of the eighteenth and the first half of the nineteenth century. The buildings and the works of art the trinitarian always ordered during their very rich history often suffer from a lack of repute. The architecture shows that the trinitarian always wanted to melt into the local scenery. Many ornemental borrows from the peculiar artistic expressions are the best proof, only except the pompous intervention of Borromini at the roman monastery called San Carlo alle Quattro Fontane, in which the Spanish discaled trinitarian brothers lived. The iconographic study of the pictures the trinitarian produced shows an artistic creating which is traditional and at the same time adapted to the very language of the institution. Besides, this study allows to complete the biography and the catalogue of well-known artists and to reveal the existence of several masters, sometimes trinitarian, who had been forgotten.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2011 par Publications de l'Université de Saint-Étienne à Saint-Étienne

L'art des trinitaires en Europe, XIIIe-XVIIIe siècles


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 4 vol. (1170 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 739-749. Index

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la Documentation et de l'Edition. Bibliothèque universitaire Lettres et sciences humaines.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : LN 000/15

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Institut de recherches historiques du Septentrion. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MIC TH 3251
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : Ecole normale supérieure. Bibliothèque d'Ulm - Lettres et sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2011 par Publications de l'Université de Saint-Étienne à Saint-Étienne

Informations

  • Sous le titre : L'art des trinitaires en Europe, XIIIe-XVIIIe siècles
  • Dans la collection : Congrégations, ordres religieux et sociétés
  • Détails : 1 vol. (444 p.-[16] p. de pl.)
  • ISBN : 978-2-86272-551-2
  • Annexes : Bibliogr. p. 429-444. Notes bibliogr.
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.