La parenté dans Garin le Loheren et Gerbert de Mez : étude littéraire, linguistique et anthropologique

par Despina Ion

Thèse de doctorat en Langue et littérature françaises

Sous la direction de Bernard Guidot.

Soutenue en 2000

à Nancy 2 .


  • Résumé

    Garin et Gerbert illustrent l'idée de conflit entre deux lignages. La parenté nourrit constamment la diégèse et constitue un des ressorts de la dynamique narrative. Il importe alors de déceler ses formes de manifestation textuelle, d'étudier ses modes d'organisation dans le système social des récits et de déterminer son poids dans l'économie générale des deux oeuvres. Nous proposons une étude de la parenté qui s'appuie sur l'analyse du vocabulaire et utilise l'arsenal méthodologique de l'anthropologie. La première partie est consacrée à l'étude du vocabulaire de la parenté. L'analyse des termes désignant des liens individuels a mis en évidence la prééminence de la consanguinité, le caractère indifférencié de la parenté, la préférence des récits pour les parents mâles. L'examen des termes collectifs a montré qu'ils peuvent être utilisés sous une forme nominale pour désigner les protagonistes ou sous une forme prépositionnelle pour indiquer l'appartenance et/ou la qualité sociale des personnages. Il nous a permis de constater que la plupart de ces mots désignent des réalités diverses : un groupement concret ou virtuel de parents et amis ou seulement de parents, une collectivité abstraite fondée sur la parenté. La seconde partie s'est proposée l'investigation de la parenté à partir des données diégétiques. Nous nous sommes interrogée sur les relations de parenté (réelle ou artificielle) que les protagonistes entretiennent, sur les représentations et les pratiques liées aux ancêtres et au mariage, aux biens matériels, humains ou symboliques de la parenté, aux mécanismes qui président à son fonctionnement. Il est apparu que les personnages se manifestent et sont appréhendés surtout en qualité de consanguins. Les liens autres que ceux de consanguinité proviennent d'une volonté des personnages d'entretenir des rapports positifs avec d'autres entités sociales. L'alliance matrimoniale, la parenté baptismale et la vassalité sont conçues comme des pactes de non-agression entre deux formations traditionnellement ennemies ou comme des alliances actives conclues dans un but précis. La recherche a montré l'existence, dans l'univers social des deux récits, d'un système de parenté globalement conforme à la réalité historique. Elle a également révélé un usage différent des données de la parenté par chaque poème.

  • Titre traduit

    Kinship in Garin le Loheren and Gerbert de Mez : a literary, linguistic and anthropological study


  • Résumé

    Garin and Gerbert show the idea of conflict between two lignages. The kinship constantly nourishes the stories and constitute one of the springs of the narrative's dynamic. It is important then to discern its textual manifestations, its modes of organisation in the social system of the story and to determine its impact on the general economy of the text. We propose a study of kinship that relies on the analysis of vocabulary and utilizes methodological tools of anthropology. The first part deals with vocabulary. The analysis of terms of personal relationships shows the preminence of consenguinity, the unconcerned character of kinship, the preference of stories for male relatives. The study of collective terms has shown that they can be used under a nominal form to refer to the protagonists or under a prepositional form to indicate the membership and/or the social quality of characters. This allowed us to notice that the majority of these words point out diverse realities : a grouping concrete or virtual of relatives and friends or simply of relatives, an abstract collectively founded on kinship. The second part aimed at the investigation of kinship starting from narrative datum. We pondered on relationships between the protagonists, on representations and practives related to ancestors and marriage, to kin's material, human or symbolic goods, to mechanisms that govern his functioning. It appeared that characters express themselves and are apprehended specially as consanguines. Links other than those between consanguines are due to the character's will to maintain positive relationships with other social entities. The matrimonial alliances, the baptismal kinship and the vassalage are seen as agreements (of non-agression) between two groups traditionally anamies or as active alliances that have been reached with a well defined pirpose. This study has shown in the social universe of the two stories the existence of a kinship system globally conform to the historical reality. It has also revealed a differnet use of kinship's datum for each poem.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (891 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 817-882

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la Documentation. Bibliothèque universitaire Lettres et sciences humaines.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : LN 000/1

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2000NAN21001
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.