Rhéologie des bétons durcis : approche couplée de la modélisation des retraits et fluages de bétons à hautes et très hautes performances

par Philippe Munoz

Thèse de doctorat en Génie civil

Sous la direction de Gérard Pons.

Soutenue en 2000

à Toulouse, INSA .


  • Résumé

    Notre etude porte sur le comportement instantane et differe de betons de resistance en compression comprise entre 80 et 140 mpa. 2 modes de conservation sont etudies. Des essais de fluage sous contrainte constante et sous charges variables, sont effectues. Une loi unique d'evolution des resistances est proposee. La formule reglementaire de prevision du module est validee pour les bthp. Au niveau du retrait, les effets de l'autodessiccation et de la dessiccation se stabilisent d'autant plus vite que la resistance du beton est elevee. Le reglement permet d'evaluer correctement l'amplitude et la cinetique du retrait endogene apres de 28 jours pour les betons avec fumee de silice mais sous-estime l'amplitude du retrait de dessiccation. Une formule applicable aux bthp est proposee. Le fluage depend essentiellement de la complaisance au chargement. En terme de cinetique, l'evolution des deformations est d'autant plus rapide que le materiau est performant et qu'il contient de la fumee de silice. Le reglement est valide pour l'amplitude et les cinetiques du fluage propre et de dessiccation. L'amplitude du fluage de dessiccation est sous-estimee pour les betons avec fumee de silice. Le principe de superposition des deformations differees est respecte. Nous proposons une modelisation globale du comportement differe, basee sur l'analyse phenomenologique des deformations sous charge en fonction du retrait. Celle-ci met en evidence trois phases. La 1 e r e phase, relative au court terme, depend de la maturite du beton au chargement et pourrait etre associee a un mecanisme de redistribution d'eau. La 2 e m e phase depend de la contrainte de chargement et de la resistance du beton a 28 jours et constitue une amplification des deformations de retrait. La 3 e m e phase, qui traduit le fait que les deformations sous charge se developpent alors que le retrait se stabilise, depend du taux de charge a long terme. Ces 2 dernieres phases seraient associees a des phenomenes de dislocations.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 201 p.
  • Annexes : 81 ref.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Institut national des sciences appliquées. Bibliothèque centrale.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2000/553/MUN
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.