Le nombre et le défi maritime

par Vertus Saint-Louis

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Lucien-René Abénon.

Soutenue en 2000

à Antilles-Guyane .


  • Résumé

    Cette thèse distingue la liberté comme concept philosophico-politique de la liberté comme privilège. Elle observe que le monopole de la navigation en haute mer représente pour l'europe un privilège qui lui permet de défier la liberté des autres peuples et d'établir l'esclavage en Amérique. Contre cette servitude apparaît un mouvement anti-esclavagiste, d'abord chrétien humanitaire, qui intégre ensuite les idées de droit naturel à la liberté de l'Europe des lumières. L'universalisme de ce droit naturel crée, en 1789, une situation délicate pour la France qui vient de proclamer la Déclaration des droits de l'homme, et ou, à l'appel des amis des noirs, l'opinion se prononce de plus en plus en faveur de l'extension des droits humains. Pendant ce temps, pour des motifs de commerce et stratégie maritimes, les assemblées métropolitaines s'efforcent de maintenir le statu quo dans les colonies. A Saint-Domingue, le poids du nombre des esclaves qui se soulèvent et participent aux conflits armés des autres partis, joue en faveur de l'émancipation. Les commissaires civils, Sonthonax et Polverel, proclament l'affranchissement des esclaves de cette colonie et, le 4 février 1794, la convention confirme leur décision en abolissant l'esclavage. Mais, aux colonies, la liberté ne peut résister aux partisans de l'esclavage. A Saint-Domingue, la population est divisée entre les privilégiés qui ont un nom et la masse des nouveaux libres qui n'en ont pas. Elle peut juste empêcher le retour de la servitude. La liberté est cependant contenue, prisonnière, à l'intérieur de Saint-Domingue par les grandes puissances qui disposent de la science et du commerce maritime. La thèse établit une relation entre capacité de communiquer et possibilité de liberté.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (907 p.)
  • Annexes : 700 ref.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université des Antilles et de la Guyane (Schoelcher). Service commun de la documentation. Section Martinique.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 972.94 SAI
  • Bibliothèque : Université des Antilles et de la Guyane (Schoelcher). Service commun de la documentation. Section Martinique.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 972.94 SAI
  • Bibliothèque : Université des Antilles et de la Guyane (Schoelcher). Service commun de la documentation. Section Martinique.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 972.94 SAI
  • Bibliothèque : Université des Antilles et de la Guyane (Schoelcher). Service commun de la documentation. Section Martinique.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 972.94 SAI
  • Bibliothèque : Université des Antilles et de la Guyane (Schoelcher). Service commun de la documentation. Section Martinique.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 972.94 SAI
  • Bibliothèque : Université des Antilles et de la Guyane (Schoelcher). Service commun de la documentation. Section Martinique.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 972.94 SAI

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut de recherches historiques du Septentrion. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MIC TH 3237
  • Bibliothèque : Ecole normale supérieure. Bibliothèque d'Ulm - Lettres et sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.