Evolution de la résistance aux phénicolés chez Salmonella typhimurium d'origine bovine

par Marie-Anne Arcangioli

Thèse de doctorat en Sciences

Sous la direction de Elisabeth Chaslus-Dancla.

Soutenue en 1999

à Lyon 1 .

Le jury était composé de Elisabeth Chaslus-Dancla.


  • Résumé

    L'emergence et la dissemination de salmonella typhimurium dt104, multiresistantes aux antibiotiques, constitue un probleme majeur en sante humaine et animale. Devant l'isolement, en 1995, de souches de s. Typhimurium d'origine bovine resistantes au florfenicol, un nouvel antibiotique de la famille des phenicoles, nous avons entrepris un bilan, sur 10 annees, de la resistance aux phenicoles. Quatre-vingt-six souches de s. Typhimurium ont ete etudiees. Elles etaient resistantes au chloramphenicol (cmi 128 g/ml), a l'ampicilline, la streptomycine, les sulfamides et les tetracyclines. Elles etaient reparties en deux populations selon leur resistance au florfenicol : (i) 46 souches sensibles au florfenicol (cmi 4g/ml) formaient un groupe heterogene, reparti en 11 ribotypes et 23 profils plasmidiques. La resistance au chloramphenicol etait conferee par une chloramphenicol acetyltransferase de type i, tranferable par conjugaison ; (ii) 40 souches resistantes au chloramphenicol au florfenicol (cmi > 4g/ml) formaient un groupe homogene, reparti en un seul ribotype et 7 profils plasmidiques. Parmi ces dernieres, cinq souches ont ete lysotypees et appartenaient au lysotype 104. La resistance au chloramphenicol et au florfenicol etait conferee par un nouveau gene de resistance flor, traduit en une proteine de la famille des pompes d'efflux a 12 domaines transmembranaires. Le gene a ete localise sur le chromosome, au centre d'un locus de multiresistance d'environ 12,5 kb. En amont, se trouvait un integron associe au gene aada2 et delete dans le gene sull. En aval, etait situe le determinant de resistance aux tetracyclines, tetg, et un second integron associe au gene bla p s e. Une structure similaire a ete identifiee par pcr multiplex chez toutes les souches resistantes au florfenicol que nous avons etudiees. Ces resultats, combines avec ceux de l'etude epidemiologique, confirment la clonalite de ces souches de s. Typhimurium dt104 isolees en elevage bovin, resistantes a cinq familles d'antibiotiques dont les phenicoles.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (vi-92 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 67-80

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.