Etude de l'action des terres rares comme stimulateurs de croissance dans la culture du riz au Viêt Nam

par Thi Huynh Mai Pham

Thèse de doctorat en Sciences

Sous la direction de Quang Tho Pham.

Soutenue en 1999

à Lyon 1 .

Le jury était composé de Quang Tho Pham.


  • Résumé

    Apres avoir defini une strategie operationnelle, nous avons lance des champs d'experimentation sur trois ans en riziere avec trois types de terrains representatifs relativement pauvres. Nous avons utilise trois groupes de terres rares : legeres, lourdes et totales. Ces experiences ont confirme un effet stimulateur des terres rares dans tous les cas y compris pour les terrains en eaux saumatres. Le mode de traitement par pulverisation des feuilles s'est avere en general preferable a celui par impregnation des racines. Ces experiences ont ete completees par des etudes de cultures en laboratoire en solutions nutritives. Avec des terres rares isolees nous avons trouve des effets stimulateurs differents, avec par ordre decroissant, le classement suivant : pr, sm, gd (effets les plus eleves), > ce, nd, eu, tb, y (effets moyens), > la, er (effets legerement negatifs). En milieu sterile, nous avons enregistre le meme effet avec et sans terres rares. Ceci nous amene a considerer que l'effet stimulateur des terres rares n'implique pas l'intervention de micro-organismes symbiotiques. En milieux a teneurs salines variables, nous avons montre pour la premiere fois qu'il est possible d'obtenir des rendements acceptables sur des terrains possedant une salinite non negligeable. Nous avons mis en uvre deux methodes d'analyse multi-elementaires : l'analyse par activation neutronique et la spectrometrie de masse couplee a l'excitation par plasma. Nous avons obtenu une bonne concordance de nos resultats entre les deux methodes et entre deux sites differents. Notre methodologie a ete validee et l'evolution des terres rares au cours de la croissance des plants de riz ainsi que celle d'elements nutritifs et de certains oligo-elements a pu etre suivie sur de tres nombreux echantillons. Au plan agro-alimentaire, nos analyses ont permis d'etablir que les terres rares ne s'accumulent qu'au niveau des racines, meme avec le traitement par pulverisation des feuilles ce qui leve toute crainte sur la toxicite du riz obtenu. L'ensemble de nos resultats, bien que tres dense et significatif ne nous parait pas encore suffisant pour proposer un mecanisme de l'action des terres rares, mais la strategie que nous avons adoptee et les methodes que nous avons developpees devraient constituer une voie a poursuivre pour y parvenir et pourraient etre transposees a d'autres types de culture.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (ii-144 p.-[1] dépl.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 139-144

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.