Reconstruction documentaire pour la lecture des hypertextes : problèmes et méthodes

par Vincent Brunie

Thèse de doctorat en Contrôle des systèmes

Sous la direction de Pierre Morizet-Mahoudeaux.

Soutenue en 1999

à Compiègne .


  • Résumé

    Le manque de lisibilité des dossiers médicaux informatisés fait que leurs usages sont plus limités que ceux des dossiers sur papier. Face à ce problème, les techniques hypertextuelles proposent un schème d'instrumentation pour la lecture d'un ensemble documents numériques. Néanmoins, la construction d'un hypertexte utile est une tâche difficile. Les instruments de navigation offerts permettent effectivement au lecteur de naviguer librement entre les différents documents, mais leur unité est alors perdue. Les fragments acquièrent une autonomie et des possibilités de réorganisation qui modifient leur sens, et le système n'offre plus les moyens de construction d'une lecture signifiante. Cette analyse du phénomène de désorientation fonde le projet d'une instrumentation basée sur la reconstruction de documents liés à une tâche donnée. Le support papier offre au lecteur des possibilités matérielles de reconstruction documentaire en lui fournissant les moyens de construire des vues sur le dossier qu'il manipule. Les documents numériques n'ont pas cette propriété parce que leur principe de manipulation est calculatoire et non matériel. Pour construire une instrumentation de lecture qui enrôle les fragments dans des documents calculés selon une prescription par les usages, on dote l'hypertexte d'un principe calculatoire compréhensible pour le lecteur. Cette approche conduit à une description structurelle de l'hypertexte et à une spécification de l'instrumentation construite dans les termes de ces structures. Le système expérimental développé construit automatiquement un hypertexte instrumenté. Dans un premier temps, les outils de lecture sont prescrits par les utilisateurs en termes de recomposition à partir des descriptions structurelles des documents d'origine. Ensuite apparaît la nécessité, pour des raisons théoriques et pratiques, de représenter et d'exploiter des structures propres à l'hypertexte. Une solution technique est proposée, implémentée et expérimentée.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (193 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 177-193

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Technologie de Compiègne. Service Commun de la Documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 1999 BRU 1238
  • Bibliothèque : Université de Technologie de Compiègne. Service Commun de la Documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Ecole nationale supérieure des sciences de l'information et des bibliothèques (Villeurbanne, Rhône). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH 191
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.