A qui l'on en sert ? : modernisations du motif du Graal dans la littérature et le cinéma francophones et anglophones (1923 1994)"

par Isabelle Cani

Thèse de doctorat en Littérature comparée

Sous la direction de Jean-Louis Backès.

Soutenue en 1998

à Tours .


  • Résumé

    Comment définir le motif du Graal pour déterminer un corpus ? Compter la présence du mot Graal, ou au moins d'un nom propre associé au mythe, à la condition que ces termes n'aient pas qu'une valeur métaphorique. Quatre bilans préalables sont d'abord dressés. On présente les 106 œuvres repérées à travers la variété de leurs genres et aires culturelles, puis on s'interroge sur un classement possible de ces œuvres. On repère les tendances, les modes ou les enjeux historiques liés au motif du Graal de 1923 à nos jours. On s'intéresse aux postulats des auteurs et aux interprétations religieuses, psychologiques ou socio- politiques explicitement données du Graal dans certaines œuvres. On se demande ce que le XIXe siècle victorien, wagnérien ou post-wagnérien a changé à notre vision de la quête du Graal. Comment des auteurs contemporains peuvent-ils traiter une matière médiévale telle que la quête du Graal ? Cela implique trois questions. Comment ces œuvres contemporaines se situent-elles par rapport aux récits médiévaux ? D’où une réflexion sur la notion de continuation qui nait au Moyen Âge mais se perpétue jusqu'à nous. Comment la quête du Graal peut-elle se passer de chevaliers ? Une recherche sur l'image du chevalier dans les œuvres montre que la chevalerie est souvent aussi idéale et inaccessible que le Graal. Comment passer de l'espace et du temps profanes qui sont les nôtres à cet espace et ce temps mythiques indispensables à la quête du Graal ? Toujours distinct du nôtre, l'autre monde est souvent plus proche qu'on ne le croit. Des œuvres contemporaines, peuvent se dégager quatre images concrètes du Graal, chacune emblématique d'une attitude devant lui. L’or renvoie au Graal transcendant, l'argent au Graal négociable, l'émeraude au Graal maléfique, la glaise au Graal quotidien. À moins que le Graal ne soit le lieu de la fusion des contraires. On réfléchit enfin au caractère mythique des œuvres à partir de leur manière de concevoir la quête, souvent impossible à mener a terme, pourtant parfois aboutie.

  • Titre traduit

    To whom is it served ? : modernisations of the grail motive 1923-1994


  • Résumé

    How to define the grail motive in order to determinate a corpus? The use of the word "grail" is necessary, or at least a proper name related to the myth, except if those terms have only a metaphoric meaning. At first, a presentation of the 106 works of fiction picked out, revealing the variety of styles and cultural worlds, is followed by a possible classification of these works. The tendancies, fashions and historical stakes related to the grail are found out, from 1923 until nowadays. The authors' postulates and the religious, socio-political or psychological interpretations openly given of the grail in some of the works are pointed out. An interrogation is set on, about what the victorian, wagnerian or post- wagnerian 19th century has changed in our perception of the quest of the grail. How the contemporary authors are they dealing with such a mediaeval material as the quest of the grail? This implies three questions. How these contemporary works are they linked to the mediaeval stories? The answer is found in a reflexion about the medieval notion of "continuation" still existing nowadays. How can the quest of the grail be without knights? An investigation about the knight's image in the works shows that knighthood is often as ideal and unreachable as the grail. How to pass from our profane space and time to this mythic space and time necessary for the quest of the grail? Always distinct from ours, the other world is often closer than one thinks. From the contemporary works, four concrete images of the grail emerge, each one emblematic of a position towards it. Gold refers to the transcendant grail, silver to the negotiable grail, emerald to the evil grail, clay to the common grail. Unless the grail is the place of the conjonctio oppositorum. Finally the mythical aspect of the works is revealed from their conceptions of the quest, which is often impossible to bring to an end, however achieved sometimes.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2005 par Dervy à Paris

Le Graal en question : un mythe pour sortir de la modernité


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (765 p.
  • Notes : publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliographie p. 687-705 (298 ref.)

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Tours. Service commun de la documentation. BU Tanneurs.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 1998TOUR2011
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2005 par Dervy à Paris

Informations

  • Sous le titre : Le Graal en question : un mythe pour sortir de la modernité
  • Dans la collection : Bibliothèque de l'hermétisme
  • Détails : 1 vol. (395 p.)
  • ISBN : 2-84454-352-9
  • Annexes : Bibliogr. et filmogr. p. [363]-380. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.