Place du céfépime, une céphalosporine de troisième génération à spectre étendu dans le traitement des pneumopathies expérimentales à Enterobacter cloacae exprimant une céphalosporines déprimée

par Olivier Mimoz

Thèse de doctorat en Anesthésie-réanimation chirurgicale

Sous la direction de Kamran Samii.

Soutenue en 1998

à Paris 11 , en partenariat avec Université de Paris-Sud. Faculté de médecine (Le Kremlin-Bicêtre, Val-de-Marne) (autre partenaire) .


  • Résumé

    La fréquence d'isolement des Enterobacter dans les infections nosocomiales est grandissante intrinsèquement insensibles à l'action des aminopénicillines et des céphalosporines de première et deuxième génération, ce genre bactérien est devenu de plus en plus souvent résistant à l'ensemble des β-lactamines, à l'exclusion des carbapénèmes. Cette résistance est liée à la production en grande quantité de sa céphalosporinase constitutive, associée ou non à une diminution de la perméabilité de sa membrane externe. Les nouvelles céphalosporines de troisième génération à spectre étendu, dont le céfépime en est le chef de file, ont été rapportées comme étant stable vis-à-vis de l'action de cette céphalosporinase. De plus, la présence d'un Zwinérion sur leur noyau β-lactame favorise leur diffusion au travers de la membrane externe bactérienne. In vitro, les CMI90 du céfépime vis-à-vis des Enterobacter hyperproducteurs de céphalosporinase sont dans la zone d'efficacité de l'antibiotique. Néanmoins, la prescription de céfépime dans le traitement d'infections induites par de telles souches n'est pas actuellement préconisée devant l'absence de données d'efficacité in vivo. Nous avons développé un modèle de pneumonie expérimentale à Enterobacter chez le rat pour évaluer l'efficacité du céfépime sur des souches d'Enterobacter cloacae hypersécrétrices de céphalosporinase. Une insuffisance rénale a été induite chez tous les animaux afin que la pharmacocinétique de la β-lactamine chez l'animal soit superposable à celle observée chez l'homme. Dans ce modèle, l'activité du céfépime a été comparable à celle de l'imipénème, carbapénème de référence dans le traitement des infections à entérobactéries hypersécrétrices de céphalosporinase, et supérieure à celle de la ceftazidime, céphalosporine de troisième génération de référence du traitement des infections nosocomiales. De plus, nous avons également observé une synergie vraie entre le céfépime et l'amikacine, un aminoside à large spectre. Ces résultats expérimentaux confirment les données in vitro sur l'efficacité du céfépime dans le traitement des infections à entérobactéries hyperproductrices de céphalosporinase et devraient inciter la réalisation d'études chez l'homme.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (114 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 92-99 (83 réf.)

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris-Saclay (Le Kremlin-Bicêtre, Val-de-Marne). DIBISO. BU Médecine.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TD/1998T055
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 4009
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle médecine et odontologie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PARIS 11 KREMLIN BICETRE_1998_no_T055

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 1998PA11T055
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.