Champs critiques des fermions lourds ube#1#3 et uru#2si#2

par LOIC GLEMOT

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de Jacques Flouquet.

Soutenue en 1998

à Paris 11 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Dans cette these, on montre comment des mesures de champs critiques permettent d'aborder des aspects fondamentaux de la supraconductivite des fermions lourds. Apres une introduction generale sur h#c#2, le deuxieme champ critique, on decrit les differentes procedures experimentales et les differents dispositifs experimentaux developpes pendant cette these. On expose ensuite comment l'aspect non-conventionnel des supraconducteurs a fermions lourds a ete etudie sur uru#2si#2 de deux manieres differentes. D'une part, une etude fine pres de t#c de l'anisotropie du h#c#2 de ce compose permet en principe d'identifier un parametre d'ordre supraconducteur bidimensionnel. D'autre part, la suppression de la supraconductivite de surface pour certaines configurations geometriques de l'echantillon par rapport au champ magnetique applique doit aussi permettre d'identifier un parametre d'ordre non-conventionnel. Le resultat de ces mesures est qu'on ne detecte pas d'evidence experimentale indiquant que uru#2si#2 est un supraconducteur non-conventionnel aussi bien par les mesures d'une eventuelle anisotropie de h#c#2 (avec une resolution de 1%) que par les mesures de supraconductivite de surface. Enfin, on s'est interesse a la limitation de pauli du champ critique de ube#1#3. Nos mesures resistives sous pression confirment l'interpretation de ce champ critique par un modele de couplage fort extreme (constante de couplage de l'ordre de 15) avec, a basse temperature, une limitation paramagnetique de son champ critique et apparition d'une phase modulee spatialement (phase fflo) predite dans les annees soixante et jamais observee jusqu'a aujourd'hui. Par ailleurs, le lien qui a pu etre etabli entre la forte renormalisation de la masse effective des quasi-particules et le mecanisme responsable de la supraconductivite donne la premiere indication un tant soit peu quantitative que ce mecanisme ne peut etre domine par l'interaction electron-phonon.

  • Titre traduit

    Upper critical fields of heavy fermions ube#1#3 and uru#2si#2


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 124 P.
  • Annexes : 84 REF.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris-Saclay. DIBISO. BU Orsay.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-013671

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 1998PA112057
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.