Les courtisans juifs des sultans marocains : hommes politiques et hauts dignitaires de leur communauté d'appartenance

par Nicole Sebag-Serfaty

Thèse de doctorat en Études hébraïques

Sous la direction de Haïm Zafrani.

Soutenue en 1998

à Paris 8 .


  • Résumé

    L'accession de personnalites juives comme khalifa ibn waqqasa ou haroun ibn batash a des fonctions de haute responsabilite a la cour des sultans marocains des le xiiie siecle et au cours des siecles suivants, parait en complete discordance avec la situation sociale de leur groupe d'appartenance et avec l'attitude condescendante que leur manifestait la societe musulmane dominante. Apres l'expulsion definitive des juifs d'espagne (1492) et l'installation de bon nombre d'entre eux au maroc, chacune des trois dynasties successives (wattasside, sa'adienne et 'alawite), mettant a profit leur polyvalence culturelle et linguistique, aura regulierement recours a des financiers, des conseillers ou des ambassadeurs juifs. Parmi les plus eminents, il nous faut citer abraham ben zamirou, jacob roti, jacob rosales, plusieurs membres des familles pallache, maimran, ben 'attar et toledano. Ces hauts dignitaires, bien souvent nommes shaykh al-yhud ou nagid, etaient consideres par leurs coreligionnaires comme leurs protecteurs et par le sultan comme les responsables des agissements de leur communaute. Quelles sont les conditions de l'emergence de cette elite dhimmi, comment situer ce phenomene particulier de la judeo-courtisanerie par rapport a ce phenomene en general et peut-on en faire le parametre du degre d'acceptation des juifs ? enfin, peut-on deceler au-dela des calculs politiques, l'ebauche d'une configuration mentale, d'une sorte de climat culturel favorisant le developpement d'une classe ascendante juive ? telles sont les questions que cette recherche tentera d'elucider.

  • Titre traduit

    Court-jews in morocco : politicians and leaders of their own community


  • Résumé

    As early as the 13th century and during the next centuries, in total contrast with the social status of their coreligionists and the condescending regard of the dominating islamic society, moroccan-jewish notables like khalifa ibn waqqasa and haroun ibn batash, achieved high positions at the court of the sultans. After the final expulsion of the jews from spain in 1492, many settled in morocco where three dynasties in succession - the wattassis, sa'adis and 'alawis - turned to their advantage the jewish cultural and linguistic diversity by regularly calling on financiers, advisers or ambassadors. Among the most prominent should be mentioned : abraham ben zamirou, jacob roti, jacob rosales, several members of the pallache, maimran, ben 'attar and toledano families. These jewish dignitaries often called shaykh al-yhud or nagid, were considered by their coreligionists as their protectors and by the sultan as responsible for the activities of their community. What are the factors which gave rise to this dhimmi elite, what are the circumstances of the moroccan court jews phonomenon, in particular and to this phenomenon generally, and to what extent can it be measure of the level of acceptance achieved by the jews in their surrounding society ? finally, beyond political motives, can we perceive the beginnings of a mental pattern, a cultural climate favourable to the fostering of a rising jewish class ? these are the questions that this research will attempt to answer.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 1999 par Bouchène à Saint-Denis

Les courtisans juifs des sultans marocains : hommes politiques et hauts dignitaires, XIIIe-XVIIIe siècles


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (359 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 309-323

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : VS 1060 TH
  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire des langues et civilisations (Paris).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : GEN.II.10716

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 1998PA081438
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 1999 par Bouchène à Saint-Denis

Informations

  • Sous le titre : Les courtisans juifs des sultans marocains : hommes politiques et hauts dignitaires, XIIIe-XVIIIe siècles
  • Dans la collection : Bibliothèque d'histoire du Maghreb
  • Détails : 1 vol. (262 p.)
  • Notes : Réimpression : 2004.
  • ISBN : 2-912946-14-X
  • Annexes : Bibliogr. : p. 237-248. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.