Métrique et musique en allemand : de la poésie à l'opéra

par Gottfried R Marschall

Thèse de doctorat en Linguistique

Sous la direction de Paul Valentin.

Soutenue en 1999

à Paris 4 .


  • Résumé

    Dans le domaine du langage, les systèmes métriques jouent un rôle important de structurateur, de créateur d'ordre. Différente d'une langue à l'autre puisque fondée sur les propriétés de chaque langue, la métrique forme à partir d'un contraste significatif (long/bref ou, comme en allemand, fort/faible) une trame, un cadre rythmique. Elle exerce une influence sur la structure linéaire et accentuelle interne des séquences (syntagmes, énoncés) qui lui sont soumises. La présente étude s'articule en cinq parties. Elle part d'une analyse de la syllabe qui est le point d'ancrage des poussées d'intensité (accents) et la base pour la fixation des unités de mesure constitutives de la métrique. Ensuite, différents systèmes métriques (gréco-latin, italien, français) sont comparés au système allemand pour que les propriétés de ce dernier puissent être mieux fixées, l'engouement pour la poésie antiquisante ayant pendant longtemps voilé la vraie nature des faits métriques de l'allemand. Ceux-ci peuvent être adéquatement décrits par une méthode comme celle de Heusler, fondée sur des critères rythmico-musicaux. La troisième partie analyse en détail les modifications séquentielles typiques de la poésie par rapport à la prose, conséquences de l'action du vers métriquement défini sur le langage. A partir de la quatrième partie, la musique entre en jeu. Ses données rythmico-mélodiques forment une superstructure qui vient à son tour maitriser le vers et/ou le langage. Après l'examen synchronique et diachronique des différents types de déclamation musicale dans le cadre de l'opéra, est abordée, dans la cinquième partie, la traduction des livrets d'opéra. Cette pratique, souvent objet de controverses esthétiques, est révélatrice non seulement de l'évolution du rôle du langage dans l'opéra, conçu comme « texte multimédial », mais aussi des possibilités prosodiques et séquentielles qu'ouvre la présence d'un système régulateur étagé (énoncé langagier - vers - musique).

  • Titre traduit

    Metrics and Music in German : from Poetry to Opera


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 498 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 287 ref.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université d'Evry-Val d'Essonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque centrale.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : 780 MAR met
  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque de Sorbonne Université. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 4386

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 1778
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.