Une Caméra visible : contribution aux problèmes de la représentation au cinéma

par Youssef Ishaghpour

Thèse de doctorat en Etudes Cinématographiques

Sous la direction de Jean-Louis Leutrat.

Soutenue en 1998

à Paris 3 .


  • Résumé

    L'image cinematographique a la particularite d'etre le lieu de rencontre de ce qui se trouve devant la camera et du point de vue qui se situe derriere elle, donc de la question du sujet et de l'objet constitutive meme du probleme de la representation. Prise en compte, cette dualite rend la representation problematique, qui apparait comme question uniquement lorsqu'elle devient un probleme pour la representation elle-meme. En celle-ci, c'est toute la question "de la modernite et de la subjectivite", de l'individu et de l'image, et de la souverainete : comme volonte de puissance et comme le non-pouvoir de l'artiste, qui se trouve etre en cause, en general, comme probleme de l'histoire et de l'art modernes, et aussi du cinema. L'oeuvre de welles est le lieu meme de ces questions et, pour cela, un tournant dans l'histoire du cinema. On procede donc a une archeologie de la question de la subjectivite et de la representation, et de l'oeuvre cinematographique de welles. L'essence du cinema de welles est une prise en charge de la parole, du fait que, differenciant les mots et les choses, elle suspend l'esthetique de la ressemblance, et la dimension magico-poetique de l'image du cinema et de son effet mythique, celle de la tradition de la mimesis qui a determine les cinemas classiques. La parole decouvre que "notre dependance a l'image est immense" (welles). C'est l'instance narrative et, a la fois, symbolique de la parole qui, chez welles, pointe, dans le pretendu reel de l'ecran, un imaginaire. C'est la parole qui rend "la camera visible". Cette these constitue une partie d'orson welles cineaste, ou il s'agit de la naissance et de la disparition de l'individu souverain dans sa determination par l'image, en relation avec la question de la subjectivite et de la representation, essentielle pour la modernite de l'occident et la modernite cinematographique.

  • Titre traduit

    Visible camera : a contribution to the study of representation in cinema


  • Résumé

    In the cinematic image, what is in front of the camera and the viewpoint behind it, meet. This is its particularity and constitutes the problem of representation, that is, the relation of object to subject. The duality renders representation problematic ; it becomes a distinct question as representation itself becomes a problem. This poses the entire issue "of modernity and subjectivity", of the sovereign individual and the image ; of the will to power and the powerlessness of the artist. This question generally encompasses the problem of modem art and history, as well as cinema. In welles'work, all of these matters come together and that is why it is a turning point in the history of cinema. Our aim in this work is an interlinked archaelogy of the question of subjectivity, of representation, and welles' cinematography. The essence of his cinema rests on the controlling role of speech. In differentiating words and things, welles suspends the aesthetic of resemblance, which is the mimetic tradition of classical cinema, and the magical-poetic dimension of the cinematic image and its mythic effect. Speech reveals that "our dependence on the image is immense" (welles). In welles it is speech -at once symbolic and narrative - that, through the apparent reality on the screen, shows us the imaginary dimension. Speech creates "the visible camera". This thesis is part of orson welles, film maker, which has as its concern the birth and disappeareance of the sovereigh individual as determined by the image in relation to subjectivity and representation. This question is viewed as fundamental to western modernity and modem cinematography.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (1313 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. vol. 2, ff. 316-337

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Théâtrothèque Gaston Baty (Paris).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : DG 408(1-3)
  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 6379
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.