Role d'une interaction langagiere bilingue (langue des signes francaise/francais oral) au cours de l'acquisition du langage par l'enfant sourd

par Elisabeth Sepulchre-Manteau

Thèse de doctorat en Linguistique

Sous la direction de Danielle Laroche-Bouvy.

Soutenue en 1998

à Paris 3 .


  • Résumé

    Cette these presente l'importance, pour le petit enfant sourd profond, de pouvoir acquerir precocement la langue des signes comme langue premiere dans sa famille et son cadre educatif : la langue vocale francaise, orale et ecrite, sera alors sa langue seconde. Malgre les difficultes d'acces a la langue vocale, il semble neanmoins important et possible de la lui apporter, en utilisant tous les canaux sensoriels, mais sans acharnement reeducatif. Dans cette education bilingue, pour que l'acquisition de la langue orale se passe de facon plus naturelle, il est possible pour des adultes connaissant bien la langue des signes d'utiliser une forme souple de francais signe. Des dialogues entre des orthophonistes, travaillant dans cette optique, et des enfants sourds sont enregistres et transcrits selon une methologie specifique elaboree pour cette recherche. L'analyse des corpus met en evidence les strategies communicatives originales utilisees par les adultes et les enfants et confirme que chaque enfant sourd a son propre parcours langagier. Elle demontre que ces echanges bilingues permettent d'offrir a l'enfant sourd des situations interactives comparables a celles vit que l'enfant entendant : ils facilitent l'intercomprehension et permettent a l'enfant sourd de s'approprier des elements lexicaux et des constructions syntaxiques du language de l'adulte, pour son propre fonctionnement cognitivo-langagier.

  • Titre traduit

    Part of a bilingual linguistic interaction (french sign language/oral french) during language learning of deaf children


  • Résumé

    This thesis describes the importance for little deaf children to learn, so early as possible, sign language as a first language in their family and educative context, so, oral and written vocal french will be their second language. Even if having access to this vocal language is difficult, it seems important and possible to offer it to the child, using all sensorial ways, but without reeducational relentiessness. In this bilingual education, to make this language learning more natural, it is possible for adults having a good knowledge of sign language to use an adaptable form of signed french. Conversations between speech-therapists, working in that way, and deaf children are recorded and written according to a method especially elaborated for this research. Corpus analysis shows up orignal communicative strategies used by adults and children and confirms that each deaf child has its own linguistic course. This proves that these bilingual exchanges alow to offer the deaf child interactive situations as well as for the hearing child : they make mutual inderstanding easier and allow the deaf child to appropriate lexical constituents and syntactical forms of adult's language, for its own cognitive and linguistic working.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol., 481 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 317 ref.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 1998PA030066
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.