Genese et epanouissement d'une image regionale en france : la normandie, 1750-1850

par François Guillet

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Alain Corbin.

Soutenue en 1998

à Paris 1 .


  • Résumé

    La construction de l'image de la normandie, entre 1750 et 1850, est etroitement liee a la position de la province dans l'espace francais et passe par trois centres d'impulsion: paris, l'angleterre et la normandie meme, ou les elites provinciales se revelent particulierement actives. Elle s'edifie suivant trois directions principales. Des travaux du medecin rouennais lepecq de la cloture, en 1778, jusqu'au tableau de la france de jules michelet, en 1833, la geographie de la province est reedifiee sur de nouvelles bases. En meme temps, le vieux stereotype du normand processif s'efface avec les travaux portant sur les populations de paysans et de pecheurs, auxquels la medecine d'inspiration neo- hippocratique, puis le passe celtique et medieval servent de points d'appui. Sous la monarchie de juillet, de nombreux auteurs, romanciers et moralistes, completent ce portrait en explorant les moeurs provinciales. Au xviiie siecle, erudits provinciaux, mauristes et antiquaires anglais se penchent sur un passe que la rupture revolutionnaire constitue en fondement principal de l'identite provinciale. Sources litteraires, monuments et legendes sont recenses et font de la normandie une veritable ecole du moyen age. Avec le developpement precoce, dans la province, du tourisme, particulierement du tourisme balneaire, avec la fortune que connait le genre du pittoresque, avec l'epanouissement de la litterature, de la peinture et de l'illustration romantiques, un paysage normand se trouve peu a peu defini. Il inclut une serie de sites situes le long du littoral et dans les campagnes et se confond pour une part avec les points de vue qui jalonnent la normandie touristique. L'urbanisme rouennais, le mont saint-michel, la cote fleurie ou l'aiguille d'etretat deviennent symboles de la province.

  • Titre traduit

    The genesis and lighting up of a regional picture in france : normandy, 1750-1850


  • Résumé

    The building up of the image of normandy between 1750 and 1850 was closely linked to the position of the province within the french land, and the impetus was given by three places: paris, england, and normandy itself, where the provincial elites came out as particularly active. It was constructed along three main axes. Between 1771, with the work of lepecq de la cloture, a doctor from rouen, and 1833, when the tableau de la france by jules michelet was published, the geography of the land was reshaped on new grounds. At the same time, the old stereotype of the litigious normand progressively disappeared withe the studies on the populations of peasants and fishermen, studies to wich a medecine of neo-hippocratic inspiration, and later the medieval and celtic past, provided grounds. Under the monarchy of july, several authors, novelists as well as moralists, completed the portrait by exploring the provincial habits. In the eighteenth century, provincial scholars, mauriste friars and english antiquaries got interest in a past wich the break caused by the revolution turned into the main foundation of the identity of the province. Literary sources, legends and monuments were inventoried and they turned normandy into a genuine school on the middle ages. With the early development of tourism - mainly of seaside tourism - in the province, with the fortune of the picturesque genre at the time, with the flourishing of romantic literature, painting and sketching, a normand landscape was being defined. It included a series of sites along the coast and in the country and partly merged with the sigthtseeing sites wich stretch along touristic normandy. The urban architecture of rouen, the mont saint-michel, the cote fleurie or etretat's needle became symbols of the province.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2000 par Annales de Normandie à Caen et par Fédération des sociétés historiques et archéologiques de Normandie à

Naissance de la Normandie : genèse et épanouissement d'une image régionale en France, 1750-1850


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol., 617 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 705 ref.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Institut de recherches historiques du Septentrion. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MIC TH 2629
  • Bibliothèque : Bibliothèque Pierre Mendès France (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 1749
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2000 par Annales de Normandie et par Fédération des sociétés historiques et archéologiques de Normandie à Caen

Informations

  • Sous le titre : Naissance de la Normandie : genèse et épanouissement d'une image régionale en France, 1750-1850
  • Détails : 1 vol. (591 p.)
  • ISBN : 2-902239-04-1
  • Annexes : Bibliogr. p. 527-564. Notes bibliogr. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.