Approche et méthodes pour l'automatisation de la généralisation cartographique : application en bord de ville

par Jean-François Hangouët

Thèse de doctorat en Sciences de l'information géographique

Sous la direction de Jean-Claude Müller.

Soutenue en 1998

à Marne-la-Vallée .

Le jury était composé de François Bouillé, Bernard Cervelle, Jean-Paul Cheylan, Hervé Le Men, Lagrange.


  • Résumé

    Traditionnellement, la generalisation cartographique est l'activite du cartographe qui dessine une carte derivee a partir d'une carte de reference. Aujourd'hui, les cartes trouvent leurs equivalents numeriques dans les bases de donnees geographiques, des outils existent qui permettent a un utilisateur de deriver interactivement d'autres bases, mais la pleine automatisation de la generalisation est loin d'etre achevee. Irrealisable ou inutile pour certains, elle inspire neanmoins de nombreux travaux confiants, dont cette these. A la recherche d'une expression de la difficulte de la generalisation qui ne soit ni une verite vaine (telle : la generalisation est un art), ni un ensemble de problemes contingents, le premier chapitre montre que la generalisation est une imitation lointaine et fragile de la realite geographique. Pour preserver celle-ci, le second chapitre preconise de mener les recherches (sauf a les multiplier) par le questionnement assidu des phenomenes geographiques qui justifient le sens latent contenu dans les donnees numeriques. L'approche proposee, nommee phenomenologie (proche mais distincte de la phenomenologie philosophique), impose notamment de reconstruire les relations contextuelles entre les objets separes dans la base par des methodes respectueuses de l'integrite des donnees. De telles methodes existent : le troisieme chapitre decrit le diagramme de voronoi sur les segments, construction mathematique sans biais sur la geometrie des objets qu'elle structure. Ainsi fondee methodologiquement et pratiquement, la generalisation automatique est possible et determinee. Les manieres de faire habituelles, d'ailleurs, ne sont ni balayees ni rejetees par nos nouvelles approche et methodes : elles trouvent au contraire un cadre ou s'objectiver et s'evaluer. Le dernier chapitre decrit la mise en oeuvre de tels principes de generalisation, sur des donnees qui representent un paysage peri-urbain d'habitations et de rues clairsemees

  • Titre traduit

    Automated cartographic generalization : approach and methods, with an application to peri-urban areas


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (350 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 265-281 (271 réf.). Index

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris-Est Marne-la-Vallée. Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : 1998 HAN 0033
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.