L'impact économique de l'action des compagnies pétrolières internationales dans les pays producteurs : le cas de la Syrie (1975-1997)

par ZIAD AYOUB ARBACHE

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Michel Chatelus.


  • Résumé

    Les relations entre les compagnies petrolieres internationales (cpi) et les pays producteurs n'ont cesse d'evoluer selon le contexte historique et les rapports de force. Apres la nationalisation des actifs des cpi dans les annees 60/70, on assiste au retour des compagnies d'exploration-production etrangeres a la fin des annees 80. Dans un contexte petrolier internationalise, caracterise par les bas prix du brut, la liberalisation des marches et la concurrence la reouverture de l'amont petrolier souleve plusieurs questions fondamentales : comment les pays producteurs percoivent-ils la presence des cpi? les effets induits de la base d'exploration-production sont ils suffisants pour entrainer les changements industriels dans le reste de l'economie et notamment un processus d'industrialisation generalise? si oui, dans quelles conditions et sous quelle forme? l'objectif de cette these est d'apporter quelques elements de reponses a ces questions a partir d'un cas d'etude concret: les effets des investissements des cpi en syrie. L'analyse theorique s'attache a cerner les enjeux et les risques d'une strategie de developpement economique axee sur la valorisation de ressources en hydrocarbures. A travers l'etude de l'evolution du rapport de forces, la contractualisation et l'interpretation des programmes d'investissement, on identifie les variables-cles de la prise de decision. On demontre que bien que l'evolution du prix du petrole soit un element important dans les rapports entre les cpi et l'etat, les perspectives de decouverte et les considerations geopolitiques expliquent l'assouplissement ou le durcissement des conditions contractuelles de partage de la rente. On demontre que malgre le developpement positif du secteur petrolier, sa contribution optimale au developpement economique passe necessairement par la remise en cause de la vision rentiere de court terme. La maximisation de la valeur retenue de l'exploitation du petrole exige un changement du cadre contractuel favorisant les depenses des cpi en monnaie locale afin de capter l'ensemble des reactions en chaine de leurs investissements. D'autant plus qu'une politique petroliere visant a maximiser la rentre a partir d'un avantage geologique ne peut etre en aucun cas un substitut a une veritable politique industrielle et macroeconomique.

  • Titre traduit

    The economic impact of international oil compagnies action in producer countries : the case of syria (1975-1997)


  • Résumé

    Relationships between international oil companies (ioc) and producing countries have not ceased to evolve according to the historical context and power struggles. After the nationalization of ioc assets in 60/70's, we are witnessing the return of foreign companies in the late 1980s. In an internationalised petroleum industry, characterized by the low price of crudeoil, deregulation of market and increasing competition, re-opening of upstream of the petroleum industry to ioc's raises several fundamental questions : how producer countries perceive the presence of ioc? are the induced effects of these investments sufficient to bring about changes in others industries of the economy and entail general industrial development? if yes, under what conditions and how? the thesis tries to answer these questions through an empirical case study : the effects of loc's investments in syria. We our start analysis by a theoretical examination of the main stakes and risks of a development strategy that is focused on the appreciation of hydrocarbon resources. Through the study of the evolution of the balance of power between the parties, the contracting process and the interpretation of investment programs, we identify keys variables of the decision making process. We demonstrate that although the evolution of oil price is an important element in the relationship between the ioc and the state, discovery perspectives and geopolitical considerations explain the softening or hardening of the contractual conditions for rent sharing. This thesis shows that despite positive development in the petroleum sector, optimal contribution of the oil sector to the economic development requires abandoning short term rent vision. The maximisation of retained value of oil exploitation requires a change in the current contractual framework. Loc's should be encouraged to make their expenses using local currencies in order to induce multiplication effects in the economic system. Furthermore, oil policy aiming at a rent maximization arising out geological advantage should in no case replace real industrial and macroeconomic policies.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol., 229 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 172 ref.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Service Interétablissement de la documentation (Saint-Martin-d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 205141/1998/24

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Droit, science politique,économie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFT 1466
  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de la Manufacture des tabacs.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : GM1091-1998-19
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.