L'un enfin en foule le proces de l'unite dans l'oeuvre de henri michaux

par SANDRINE THIRY

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Roger Dadoun.

Soutenue en 1997

à Paris 7 .


  • Résumé

    La fin du xixe siecle se voit marquer par une perte de transcendance qui ne fait que s'amplifier au cours du xxe siecle. Chez le poete henri michaux cet eloignement du divin a pour consequence un double mouvement : nostalgie de l'un (d'une unite quasi-divine) d'une part et d'attention nouvelle pour le multiple d'autre part. Cette perte de transcendance expose le sujet poetique a un eclatement du sens en meme temps qu'a la perte de l'inspiration, ce qui induit chez michaux une nouvelle approche de la poesie : au lieu d'avoir affaire au mouvement vertical, synthetique de la metaphore, le poete se trouve confronte a l'essoufflement sur l'axe horizontal et mouvant de la metonymie. En effet, l'absence d'unite ne lui permet plus d'acceder a une synthese du monde. Le sujet poetique se situe alors dans une position de fuite, dans une sorte d'hemorragie : toujours protee, toujours se defaisant, il ne peut plus avoir de vision synthetique du monde, ce qui met en peril la mimesis en tant que ressemblance. Cependant, si cette derniere, comme la metaphore, n'est plus possible, c'est l'energie et la vitesse qui la remplaceront pour donner au multiple une place reelle dans la representation poetique et/ou picturale, puisque michaux est aussi peintre. Non seulement l'un ne sera plus objet de nostalgie, mais il sera encore denonce comme source de pouvoir et de domination ; la chute n'est alors plus humiliation mais condition d'un nouvel essor de cette poesie. Ainsi, apres que la depossession de soi a ete vecue comme une soumission et apres qu'il a repousse le multiple, le poete (de)compose avec, se l'approprie pour envisager une poesie autre, une poesie en devenir pour laquelle il reste a trouver la langue qui exprimera au mieux la multiplicite du sujet.

  • Titre traduit

    "one into many" : a criticism of unity in henri michaux's works


  • Résumé

    The end of the nineteenth century was marked by a loss of transcendence, which has been growing during the twentieth century. This religious decline has two main consequences on henri michaux's poetical works : a nostalgia for unity (almost divine) on the one hand, and a new attention to the multiple on the other hand. This loss of transcendence exposes the poet to a break of sense and to a loss of inspiration, which leads michaux to a new approach to poetry : instead of being in his element with the ascending, synthetic movement of metaphor, the poet is faced with breathlessness on the horizontal, unstable axis of metonymy. Indeed, because of this absence of unity, it is not possible anymore for him to have a synthetic representation of the world. Then, the poet is a led to a leak's movement : always proteus, he cannot have a synthetic representation of the world anymore, which compromises mimesis as resemblance. Nevertheless, even though the latter, just like the metaphor, is no more possible, vigour and velocity will replace it in order to give the multiple a real place in poetic or pictorial works (michaux is a painter too). The one will be no more an object of nostalgia, it will be rather denounced as a source of power and domination ; then the downfall is not felt as humiliation anymore but the condition for a revival of this poetry. This way, after he had suffered his feeling of being dispossessed and after he had pushed away the multiple, the poet comes to terms with it in order to envisage another poetry, for which one still has to find the language that will try to catch at best the multiplicity of the subject.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol., 427 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 191 ref.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.