L'évolution du roman épistolaire au début du XIXe siècle en France, en Allemagne et en Angleterre : d'Oberman (1804) aux Mémoires de deux jeunes mariées (1842)

par Marie-Christine Phal-Bellessort

Thèse de doctorat en Littérature comparée

Sous la direction de Yves Chevrel.

Soutenue en 1997

à Paris 4 .


  • Résumé

    Cette thèse présente un bilan comparatif sur l'évolution du roman épistolaire au début du XIXe siècle dans trois pays européens : la France, l’Allemagne et l’Angleterre. En établissant ce bilan, l'auteur de la thèse a tenté de répondre à plusieurs questions. Dans une première partie, elle s'est interrogée sur la prétendue disparition du roman épistolaire en ce début de siècle en dressant un état des lieux après avoir écrit un bref rappel historique. Dans une seconde partie, elle s'est demandé sous quelles formes le roman épistolaire avait survécu et si une nouvelle définition n'était pas nécessaire, en mettant en valeur les limites, les paradoxes et les enjeux narratifs de ce genre romanesque. Dans une troisième et dernière partie, elle s'est penchée sur les raisons de la permanence de ce genre et sur ce qui en fait sa modernité, en étudiant les thèmes abordés par les romans épistolaires, leur adaptation aux nouvelles formes romanesques comme le roman historique et le journal intime, leur rôle dans l'émergence de nouveaux modes d'écriture comme le monologue intérieur. Le roman par lettres est une forme qui n'a cessé d'évoluer et de se diversifier en offrant de nombreuses ressources romanesques. Les romanciers du XIXe siècle ont su tirer parti d'un certain nombre de ses possibilités et se jouer des limites du roman épistolaire. Ce n'est que plus tard que ce mode d'écriture sera exploité comme technique littéraire à part entière par les écrivains du début du XXe siècle. S'il est certain que le roman par lettres a connu un succès inégal entre la France et l’Angleterre d'un côté et l’Allemagne de l'autre, il n'en demeure pas moins vrai qu'il a traversé l'époque romantique et cette résistance lui a permis de se maintenir jusqu'à nos jours.

  • Titre traduit

    The Evolution of the Epistolary Novel at the Beginning or the XIXth Century in France, Germany and England from Oberman (1804) to Mémoires de deux jeunes mariées (1842)


  • Résumé

    This thesis consists in a comparative study : its purpose is to present results and show how the epistolary novel developed at the beginning of the XIXth century in three European countries : France, Germany and England. In the course of her study, the author of this survey endeavored to raise a certain number of questions and bring out answers to these questions. In the first part, after a short historical outline, she made an inventory and examined the alleged disappearance of that type of novel. In the second pat, she wondered under which forms the epistolary novel had survived and whether a new definition of the genre was made necessary. At the same time, she laid stress on the limits, paradoxes and narrative options at stake. Finally, in the third part, the author's aim was to analyze the continuity of the genre as well as to study why it is so modern. Thus, she delineated the themes tackled in the epistolary novels; she studied now these themes adjusted to the new forms of the novel, such as the historical novel and the private diary. She also defined the part they played in the emergence of new modes of writing such as the monologue. The epistolary novel is a genre which has kept changing and moving. It evolved thanks to its multifarious Romanesque forms. The XIXth century novelists succeeded in the epistolary novel. It is much later, at the beginning of the century that this mode of writing would be operated by writers, as a literary technique in itself. Even if it is impossible to ignore the fact that the epistolary novel wasn't equally successful in France and England in the one hand, and in Germany on the other hand, it can't be denied that it lived through the whole romantic period and that this very ability to resist enabled the genre to live to this day.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (566 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 624 ref.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque de Sorbonne Université. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 3995

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 6644
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.