De la sénilité à la sérénité : lectures de Schopenhauer par Machado de Assis et Italo Svevo

par Florent Kohler

Thèse de doctorat en Littérature comparée

Sous la direction de Pierre Brunel.

Soutenue en 1997

à Paris 4 .


  • Résumé

    Cette thèse a pour objet l'étude des œuvres maitresses de Machado de Assis (Memorias P. , Quincas B. , Dom C. , Esau E J. , Memorial de A. ) et d'Italo Svevo (Vita, Senilita, Coscienza, Vecchione), à la lumière de la philosophie de Schopenhauer. Elle inclut de brèves analyses d'œuvres de Conrad, de Kafka et de Proust. Nous déterminons trois sphères - sénilité, réalité, sérénité - qui sont trois modalités des rapports entretenus par la conscience et le monde d'une part, la conscience et la volonté d'autre part. La sénilité se caractérise par un décalage entre la conscience et la volonté au sein de l'individu. Les protagonistes des trois romans de Svevo et des trois premiers romans de la maturité machadienne entretiennent une défiance à l'égard de la réalité, domaine du désir et de la souffrance, ce qui les amène à adopter une stratégie de retrait. Dans la sphère de la réalité gravitent la plupart des personnages secondaires, commerçants et politiciens dont le trait principal est la subordination de leur conscience, donc de leur perception, à leurs intérêts immédiats, dictés par l'égoïsme. L'absurde nait de la disproportion du désir qu'ils assument temporairement, avec le fond désirant, éternel : la volonté. Le seul lien essentiel unissant les individus discerne à ce stade est celui de la compassion, la pitié schopenhauerienne, un rapport à autrui qui n'est pas fondé sur l'égoïsme. La sphère de la sérénité est celle de l'apaisement qui suit l'expérience dépassée. Zeno devenu vieillard et le conseiller Aires, observent le réel en s'efforçant de n'y plus prendre part. De la gratuité de leur contemplation jaillit la connaissance, qui n'est autre que la volonté prenant conscience d'elle-même, fondement de l'esthétique schopenhauerienne. Liberté est alors offerte à la volonté de s'affirmer ou de se nier. Les ultimes notations de Zeno et le dernier récit d'Aires indiquent qu'en eux le désir a laissé place au "sujet connaissant pur", la conscience délivrée de la volonté.

  • Titre traduit

    From senility to serenity : Schopenhauer interpretated by Machado de Assis and Italo Svevo


  • Résumé

    The aim of this thesis is the study of major works by Machado de Assis (bc, qb, dc, ej, ma) and Italo Svevo (Vita, Senilita, Coscienza, Vecchione) in light of Schopenhauer’s philosophy. We have determined three concentric circles (spheres) - senility, reality and serenity - which are three modalities of relations maintained by the conscious mind and the world on one hand, and by the conscious mind and the will on the other. Senility is characterized by a discrepancy between the conscience and the will at the heart of an individual. The protagonists of Svevo's three novels and of the first three novels of Machado's mature period nourish a defiance with respect to reality, a sphere of desire and suffering, which leads these protagonists to retreat from the "real" world. The majority of secondary characters gravitate within reality's sphere, characters such as businessmen or politicians whose principal trait is that their consciousness, and therefore their perception, is slaves to the immediate gratification dictated by egoism. The absurd is born of the disproportion of desire that they temporarily embody, with the immanent and eternal desire of the will. The only essential link uniting individuals, at the level of this sphere is compassion, or pity according to Schopenhauer - a relationship with otherness which is not based on egoism. Serenity's sphere is an abatement which is followed by transcended experience. Old man Zeno and counselor Aires contemplate "the real" and have no intention to partake in it. Because of the gratuitous nature of their contemplation springs forth knowledge, which is nothing other than the will becoming conscious of itself, i. E. The basis of Schopenhauer’s esthetic. Liberty is then offered to the will to affirm or deny itself. Zeno's ultimate notations and Aires' last narrative indicate that in them desire has left a place for the "subject of pure knowledge", the conscience liberated from the will.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2004 par l'Harmattan à Torino, Budapest, Paris

Schopenhauer, Machado de Assis, Italo Svevo ou L'homme sans Dieu


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 413 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 136 ref.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Bibliothèque des études italiennes et roumaines.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque de Sorbonne Université. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 3965
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 6527
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2004 par l'Harmattan à Torino, Budapest, Paris

Informations

  • Sous le titre : Schopenhauer, Machado de Assis, Italo Svevo ou L'homme sans Dieu
  • Dans la collection : Critiques littéraires , 1242-5974
  • Détails : 1 vol. (405 p.)
  • ISBN : 2-7475-6811-3
  • Annexes : Bibliogr. p. [395]-397. Notes bibliogr. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.