Description sémantico-cognitive des prépositions spatiales en français

par Valérie Flageul

Thèse de doctorat en Linguistique

Sous la direction de Jean-Pierre Desclès.

Soutenue en 1997

à Paris 4 .


  • Résumé

    Nous proposons une analyse sémantico-cognitive des prépositions spatiales du français dans le modèle de la grammaire applicative et cognitive défini par J. -P. Desclès. L'objectif est ainsi d'étudier le fonctionnement de la langue (ici le français) dans sa manière de représenter l'espace. Nous faisons l'hypothèse qu'une préposition spatiale spécifie un lieu qui a une fonction de repère. Ces repères caractérisent différentes situations d'un mouvement (situation initiale, situation finale, situation intermédiaire, totalité du mouvement) en permettant de localiser une entité ou une trajectoire. Les lieux repérés sont engendrés à partir de trois types d’opérations : l'application d'opérateurs topologiques (intérieur, extérieur, fermeture, frontière, voisinage), l'application d'opérateurs d'orientation (une orientation est affectée à une entité, et un lieu est engendré à partir de l'entité ainsi orientée), et la mise en évidence de lieux à travers des activités. Les verbes de mouvement peuvent être représentés par une succession de situations statiques de localisation. A chaque préposition sont alors associes à la fois un opérateur (topologique ou d'orientation) spécifiant un lieu et un opérateur qui introduit ce lieu dans la représentation du verbe comme repère. Certaines prépositions ("complexes") indiquent quelle situation spécifier dans la représentation du verbe avec lequel elles sont utilisées (par exemple le lieu initial pour la préposition de). D'autres prépositions ("simples") ont une valeur sémantique qui consiste uniquement en la spécification d'un lieu (la préposition dans par exemple); elles n'indiquent pas quelle situation de la représentation du verbe spécifier. Le lieu est alors un repère soit pour le mouvement entier, soit pour la fin du mouvement uniquement. Ces deux possibilités proviennent de la sémantique du verbe, et non, comme pour les prépositions complexes, de la sémantique des prépositions.

  • Titre traduit

    Semantico-cognitive description of French spatial prepositions


  • Résumé

    We propose a semantico-cognitive analysis of French spatial prepositions based on the model of the applicative and cognitive grammar as defined by j. -p. Desclès. The aim of the study is to show how space is represented in language (French in our particular case). We put forward the hypothesis that a spatial preposition specifies a site which functions like a landmark. The landmarks characterize different stages of movement (initial stage, final stage, intermediate stage, or the entire movement) and enable the localization of an entity or a trajectory. The landmarks are generated by three types of operations: application of topological operators (interior, exterior, closure, frontier, neighborhood), application of orientation operators (an orientation is assigned to an entity, and a site is generated from the entity thus orientated), and the highlighting of sites through activities. The verbs of motion can be represented by a succession of static situations of localization. Each preposition is then simultaneously assigned two operators: one (topological or of orientation) which specifies a site, and one which introduces this site as a landmark into the verb representation. Some prepositions (called "complex") require that a particular situation in the representation of the verb be specified (the initial site for the preposition de for instance). Others (called "simple") have semantic values which require only specification of a site (the preposition dans, for instance) without indication of what situation will be specified. In this case, the site serves as the landmark for the entire movement or for its end. Unlike the complex prepositions, the specifications of simple prepositions are determined by the semantic value of the verb itself and not by that of the prepositions.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol., 306 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 129 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 3876

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 5620
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.