Pratiques musicales officielles au temps de louis xiii. Contribution a l'histoire sociale de la musique francaise

par Philippe Cabrie-Rambouze

Thèse de doctorat en Musicologie

Sous la direction de Georgie Durosoir.

Soutenue en 1997

à Paris 4 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Tout absolutisme, qu'il soit monarchique ou socialiste, fonde son pouvoir sur l'imagination absolue. Cela implique une maitrise parfaite de l'espace visuel mais surtout sonore, car les meilleurs instruments de la propagande royale sont, depuis longtemps, ceux que le peuple ecoute. La naissance de l'absolutisme au temps de louis xiii ne peut donc se concevoir sans les musiciens, et la musique se retrouve liee aux pouvoirs, tant royal que provincial, municipal ou religieux, sous trois aspects differents : nous nous interesserons, tout d'abord, a la vie et a la pratique des professionnels, confrontes aux institutions musicales; nous examinerons ensuite les differents types d'education musicale en fonction de l'appartenance sociale; la troisieme partie de notre recherche sera consacree a la musique des grandes ceremonies de l'information royale, veritables "bruits" du pouvoir, qui rythment la vie sociale et politique de l'epoque. Se situant volontairement aux confins des disciplines historique et musicologique, cette recherche part de l'hypothese que la connaissance des structures sociales doit favoriser l'emergence de la realite sonore des oeuvres musicales composees au temps de louis xiii, au moins en definissant les acteurs et l'espace de leur interpretation. En ce sens, le recours a l'histoire sociale de la musique de type archivistique nous apparait comme un passage oblige, dans la mesure ou il permet de proposer ou d'apprehender un eventail de possibles synchroniques et diachroniques concernant la mobilite sonore et fonctionnelle des oeuvres anciennes.

  • Titre traduit

    Official musical practices at the time of louis xiii. A contribution to the social history of french music


  • Résumé

    Any form of absolutism, whether monarchial or socialist, bases its power on absolute imagination. This implies perfect mastery of visual, but above all sonorous space, since the best musical instruments of royal propaganda have always been those listened to by the people. The birth of absolutism at the time of louis xiii cannot therefore be conceived without the musicians. Music is hence linked to power, royal or provincial, municipal or religious, and thus appears in three different ways : we will in the first place examine the life and practice of professionals dealing with musical institutions. We shall then analyse the different types of musical education according to social class. The third part of our research will be dedicated to the music of the great ceremonies of royal information, read "noises" of power that gave rhythm to the social and political life of the time. Willingly placing our study on the borders of the historical and musical disciplines, we start from the hypothesis that knowing the social structures must favour the emergence of the sonorous reality of musical works composed under the reign of louis xiii, if only by defininf the actors and the space of their rendition. In that sense, resorting to the archival social history of music seems essential inasmuch as it allows us to propose or to understand a range of sunchronic and diachronic possibilities concerning the functional and sonorous mobility of historical works.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol., 817 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 456 ref.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université d'Evry-Val d'Essonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque centrale.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : 780 CAB pra T.1
  • Bibliothèque : Université d'Evry-Val d'Essonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque centrale.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : 780 CAB pra T.2
  • Bibliothèque : Université d'Evry-Val d'Essonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque centrale.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : 780 CAB pra T.3
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.